Faction Noam : « Corriger » la loi sur l’égalité des sexes est une condition clé
Rechercher

Faction Noam : « Corriger » la loi sur l’égalité des sexes est une condition clé

Le soutien d'Avi Maoz, qui deviendra parlementaire la semaine prochaine, sera probablement nécessaire pour un gouvernement potentiellement dirigé par Netanyahu

Le président du parti Noam Avi Maoz (Crédit : Parti Noam)
Le président du parti Noam Avi Maoz (Crédit : Parti Noam)

La faction extrémiste Noam du Parti sioniste religieux d’extrême droite publie une série de conditions pour toute participation à une coalition, affirmant qu’elle recommandera le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour former le prochain gouvernement mais qu’elle exigera qu’il accepte une série de réformes conservatrices, y compris un recul concernant les protections ayant trait à l’égalité des sexes.

Noam est dirigé par Avi Maoz, qui deviendra parlementaire la semaine prochaine, et dont le soutien sera probablement nécessaire pour un gouvernement potentiellement dirigé par Netanyahu.

Il a fait campagne sur la base du « renforcement du caractère juif de l’État d’Israël » en adoptant une observance nationale plus stricte du Shabbat, en resserrant le monopole du rabbinat orthodoxe sur la vie religieuse, en intégrant la loi religieuse dans la société au sens large et en promouvant les « valeurs familiales ».

Dans le cadre des négociations pour la formation de la coalition, Noam exigera que les organes gouvernementaux agissent conformément aux principes de la dénommée loi sur l’État-nation juif, qui a été critiquée et accusée d’avoir mis à l’écart les Arabes et les autres citoyens non-juifs.

Le parti a également déclaré qu’il exigera que la nouvelle coalition modifie la résolution 2331 du gouvernement – basée sur une résolution de l’ONU – visant à promouvoir l’égalité des sexes dans les institutions publiques.

Selon la loi de 2014 que Noam dit vouloir « corriger », le gouvernement doit œuvrer pour promouvoir l’égalité des sexes dans la fonction publique et « inculquer la valeur de l’égalité des sexes à travers l’information et l’orientation ». La loi oblige également le gouvernement à œuvrer pour « renforcer la sécurité des femmes dans la sphère publique et empêcher toute violence à leur encontre ».

Faisant allusion à l’idée de priver les femmes de servir dans l’armée israélienne, le parti a déclaré : « Noam travaillera pour former un gouvernement qui obligera les responsables de la Défense à restaurer la valeur de la victoire en tant que valeur centrale de Tsahal, dans l’éducation des commandants, dans la formation au commandement et dans les discussions de renforcement des effectifs et des ressources humaines ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...