Rechercher

Feu vert à Nir Zuk de Palo Alto pour le lancement de la nouvelle banque numérique

Deuxième autorisation en 3 ans octroyée par la Banque d'Israël à une nouvelle banque ; la banque numérique devrait offrir des taux d'intérêt et des services avantageux, sans commission

Le gouverneur de la Banque d'Israël, Amir Yaron, accorde une licence conditionnelle à une entreprise de banque numérique dirigée par Nir Zuk, le fondateur du géant de la cybersécurité Palo Alto Networks. (Crédit : Banque d'Israël)
Le gouverneur de la Banque d'Israël, Amir Yaron, accorde une licence conditionnelle à une entreprise de banque numérique dirigée par Nir Zuk, le fondateur du géant de la cybersécurité Palo Alto Networks. (Crédit : Banque d'Israël)

La banque centrale d’Israël a octroyé dimanche une licence conditionnelle pour le lancement de la deuxième banque numérique du pays, co-dirigée par Nir Zuk, le fondateur américano-israélien de la société de cybersécurité Palo Alto Networks, Inc.

Le gouverneur de la Banque d’Israël, Amir Yaron, et le superviseur des banques, Yair Avidan, ont déclaré dans un communiqué qu’à l’issue de la procédure de contrôle et d’inspection, le chef de la Banque centrale était prêt à octroyer une licence bancaire et un permis de gestion à la nouvelle banque, appelée Esh Bank Israel, Ltd.

Dans un effort visant à stimuler la concurrence dans le secteur bancaire hautement concentré, et couramment dominé par cinq banques, cette autorisation à la création d’une nouvelle banque, est la deuxième en trois ans accordée par la Banque d’Israël.

Esh sera numérique, n’aura pas de succursales physiques et se concentrera sur les services bancaires destinés aux particuliers et aux petites entreprises, parmi eux l’octroi de crédits, le traitement et la gestion des dépôts et des comptes courants, ainsi que la fourniture de services de versement automatisés.

Le professeur Shmuel Hauser, président de l’Autorité des titres israélienne, pendant une commission des Finances de la Knesset. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le professeur Shmuel Hauser, ancien directeur de l’Autorité israélienne des valeurs mobilières, sera le président de la nouvelle banque numérique.

Zuk, ancien ingénieur de la société israélienne de cybersécurité Check Point Software Technologies, a fondé en 2005 la société concurrente Palo Alto Networks, basée à Santa Clara, en Californie. Parmi les autres membres fondateurs de cette initiative de banque numérique figurent l’homme d’affaires Yuval Aloni et Kobi Malkin, ancien PDG de la Bank Massad, qui sera PDG d’Esh.

« Nous estimons qu’il est très important de faciliter la création de nouvelles banques et de nouveaux acteurs dans le système bancaire israélien, afin de stimuler la concurrence et l’innovation dans le système financier », a déclaré Yaron. « La diversité du groupe d’entrepreneurs constitue un atout indéniable dans différents domaines, avec notamment des entrepreneurs ayant une expérience technologique et commerciale internationale. »

Après avoir satisfait aux exigences réglementaires initiales et reçu le permis de gestion, le groupe d’entrepreneurs qui a fondé la banque numérique pourra procéder aux aménagements techniques, opérationnels et réglementaires nécessaires au démarrage des activités de la banque. Cela comprendra, entre autres, de tester les différentes phases de la nouvelle technologie, de finaliser les recrutements au sein de l’équipe de direction et d’embaucher du personnel supplémentaire pour la banque. Le processus d’établissement devrait prendre environ un an et demi, a déclaré la banque centrale.

« Nous avons un long chemin à parcourir », a déclaré Hauser. « Le caractère unique de notre banque est la synergie entre la technologie et la banque ».

Hauser a annoncé que la technologie israélienne « révolutionnaire » permettra une efficacité opérationnelle extraordinaire dont bénéficieront directement les clients.

« Cela se traduira par des taux d’intérêt attractifs, des services bancaires sans commissions, sans frais d’abonnement et sans conditions préalables, comme pour les virements de salaire », a-t-il fait remarquer.

La nouvelle banque sera supervisée par le contrôleur des banques de la Banque d’Israël afin de garantir sa stabilité et de protéger les fonds de ses déposants, à l’instar de la supervision des autres banques en Israël. Comme toutes les autres banques en Israël, la nouvelle banque aura accès à tous les instruments monétaires de la Banque d’Israël.

Amnon Shashua, directeur technique, cofondateur et président de Mobileye. 27 mai 2015 (Crédit : Moshe Shai/FLASH90)

Esh suit les traces de la première banque entièrement numérique, One Zero Digital Bank Ltd, créée par l’entrepreneur technologique Amnon Shashua, la première nouvelle banque du pays en plus de 40 ans. Apres avoir reçu une licence bancaire de la Banque d’Israël en 2019, le prêteur a reçu l’année dernière la dernière autorisation des autorités réglementaires, dans une tentative de stimuler la concurrence dans le secteur. Shashua est également le fondateur de l’entreprise de systèmes de conduite autonome Mobileye (une filiale d’Intel).

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.