Floride : Une femme décore son jardin sur le thème d’Auschwitz
Rechercher

Floride : Une femme décore son jardin sur le thème d’Auschwitz

La femme, qui dit être juive, affirme avoir mis les décorations de Halloween après s'être querellée avec l'Association des propriétaires sur l'aménagement paysager

Une femme de Floride, qui dit être juive, a entraîné la colère de ses voisins et reçu des menaces de mort après avoir décoré son jardin sur le thème d' Auschwitz; le 30 octobre 2018 (Capture d'écran/ WFLA News Channel 8)
Une femme de Floride, qui dit être juive, a entraîné la colère de ses voisins et reçu des menaces de mort après avoir décoré son jardin sur le thème d' Auschwitz; le 30 octobre 2018 (Capture d'écran/ WFLA News Channel 8)

Une habitante de Floride, qui affirme être juive, a suscité la fureur de ses voisins et a reçu des menaces de mort suite aux décorations qu’elle a installées dans son jardin à l’occasion de la fête d’Halloween sur le thème d’Auschwitz.

Ces décorations, installées la semaine dernière, avant la fête, consistent en un grand nombre de squelettes, certains saluant Hitler et d’autres arborant des chiffres sur le bras – un rappel des camps de concentration – et des étoiles de David sur la poitrine. Devant les squelettes, un panneau reprend la devise d’Auschwitz qui trônait à l’entrée du camp de la mort nazi, « Arbeit Macht Frei », ou « le travail rend libre ».

Susan Lamerton, propriétaire de l’habitation située à New Port Richey, à proximité de la côte ouest de Floride, a déclaré à la chaîne WFLA News Channel 8 de Tampa être juive et avoir installé les décorations après s’être querellée avec l’Association des propriétaires du quartier en raison de l’aménagement paysager.

Mais elle a expliqué au Huffington Post que son initiative était venue répondre au harcèlement qu’elle subissait de la part de l’Association concernant une étoile de David qu’elle avait mise dans son jardin.

« Ça me rend malade de voir ça, vous savez, avec ce qu’il s’est passé à Pittsburgh », a commenté Bonnie Katz, une voisine, devant les caméras de WFLA.

Un squelette faisant le salut nazi devant la devise accrochée à l’entrée du camp de la mort d’Auschwitz, en Floride, le 30 octobre 2018 (Capture d’écran/ WFLA News Channel 8)

Lamerton a expliqué à WFLA avoir reçu des menaces de mort mais qu’elle a refusé d’enlever les décorations. « Je jouis de la liberté d’expression, ils jouissent de la liberté d’expression », a-t-elle riposté en évoquant la réaction horrifiée de ses voisins.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...