Israël en guerre - Jour 287

Rechercher

Un délinquant sexuel plaide coupable à New York après une interview dans un podcast

Les échanges entre Gershon Selinger et l'humoriste Mendy Pellin, diffusés en juillet dernier, ont conduit l'une de ses victimes à porter de nouvelles accusations

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Le délinquant sexuel Gershon Selinger, lors d'une interview avec l'humoriste hassidique Mendy Pellin, en juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran Mendy Pellin sur X ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le délinquant sexuel Gershon Selinger, lors d'une interview avec l'humoriste hassidique Mendy Pellin, en juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran Mendy Pellin sur X ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

New York Jewish Week – Un délinquant sexuel condamné qui a attiré l’attention générale pour avoir parlé publiquement de ses crimes avec un humoriste hassidique l’année dernière a plaidé coupable à de nouvelles allégations d’abus qui ont fait surface à la suite de l’interview.

Gershon Selinger, 41 ans, a plaidé coupable devant le tribunal du comté de Dutchess mercredi pour un crime d’abus sexuel au premier degré sur un mineur de moins de 11 ans, selon les dossiers du tribunal. Ces faits se sont produits en 2008. Selinger a été placé en détention après l’audience et sera condamné en mars.

Dans le cadre d’une négociation de peine, Selinger devra purger une peine de cinq ans d’emprisonnement suivie de dix ans de liberté surveillée, selon son avocat, Me Seth Gallagher, qui n’a pas souhaité faire d’autres commentaires.

En 2015, Selinger a été reconnu coupable par un tribunal de Brooklyn d’abus sur un enfant de 6 ans, là aussi en 2008, et a été condamné à 10 ans de mise à l’épreuve, selon les archives publiques.

En juillet dernier, Selinger a de nouveau attiré l’attention lorsqu’il a pris part à une interview avec Mendy Pellin, un humoriste hassidique, et a parlé de ses abus en termes explicites. Dans la vidéo de 78 minutes, qui a été visionnée plus de 250 000 fois sur X et YouTube, Selinger parle de l’agression de plusieurs enfants, de son traitement pour pédophilie et de sa relation avec son épouse.

Pellin a déclaré qu’il avait enregistré la vidéo afin de sensibiliser aux abus sexuels sur les enfants. L’interview a suscité un débat au sein de certaines communautés religieuses, recueillant des centaines de commentaires.

L’humoriste hassidique Mendy Pellin présentant « Interview with a child molester » (Entretien avec un agresseur d’enfants), en juillet 2023. (Crédit : Capture d’écran Mendy Pellin sur X ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Pellin a ensuite publié des entretiens vidéo avec deux experts en la matière : Michael Salamon, psychologue, et Pattie Fitzgerald, éducatrice spécialisée dans la sécurité des enfants et fondatrice du groupe éducatif « Safely Ever After« .

« Mon intention était d’entrer dans l’esprit d’un agresseur d’enfants afin que les parents et les éducateurs puissent être mieux armés pour [protéger] les enfants », a expliqué Pellin, qui vit à Brooklyn, au New York Jewish Week.

« Il s’agit également de montrer qu’un homme avec une barbe et une kippa, qui ressemble à un homme ordinaire que l’on voit à la synagogue, a fait des choses horribles. Et aussi de faire réfléchir les gens, leur ouvrir les yeux sur le fait qu’il faut vraiment faire attention à ses enfants. »

Selinger a expliqué dans l’interview qu’il avait grandi dans un foyer juif religieux, et qu’il avait ensuite travaillé comme maître-nageur ainsi que dans des écoles juives hassidiques à Brooklyn. Dans les deux cas, il avait interagi avec des enfants, bien qu’il ait affirmé n’avoir commis aucun abus dans le cadre de son travail. Il avait suivi une thérapie après sa condamnation en 2015 et restait pratiquant, a-t-il dit. Son inscription au registre des délinquants sexuels de l’État mentionne une adresse à Brooklyn.

Zvi Gluck, le PDG d’Amudim, un groupe basé à New York et à Jérusalem qui aide les victimes d’abus dans la communauté juive orthodoxe, a remercié Pellin dans un message sur les réseaux sociaux pour avoir diffusé la vidéo, tout en reconnaissant qu’il avait des inquiétudes quant à son potentiel de déclenchement de traumatismes chez les survivants d’abus. Certains internautes ont déclaré que la vidéo était informative et importante pour la sensibilisation, tandis que d’autres utilisateurs des réseaux sociaux ont qualifié l’interview de « très contraire à l’éthique » et de traumatisante pour les survivants.

Selon Pellin, l’une des internautes l’a vu d’un autre œil. En écoutant Selinger raconter ses crimes, elle a réalisé qu’il avait abusé d’elle. Pellin affirme que la victime l’a contacté, lui disant qu’elle avait refoulé ses souvenirs de l’abus. Mais en octobre, moins de trois mois après que Pellin a publié l’interview de Selinger, la victime, qui n’est pas nommée dans les documents judiciaires, a porté plainte contre Selinger pour l’abus – ce qui a conduit à la reconnaissance de sa culpabilité mercredi.

« Ces flashbacks qu’elle a eus pendant des années, en essayant de se convaincre qu’ils n’étaient peut-être pas réels ou qu’ils étaient vagues, sont devenus très clairs », a expliqué Pellin.

« Elle a pris conscience de la bête qu’elle avait combattue toutes ces années. »

Le rabbin Zvi Gluck, co-fondateur d’Amudim, qui s’occupe des addictions et des abus sexuels au sein de la communauté juive. (Crédit : Amudim)

Selon Asher Lovy, un défenseur des victimes d’abus sexuels présent dans la salle d’audience, la victime a affirmé dans une important témoignage au tribunal mercredi que Selinger avait abusé d’elle à de multiples reprises, lui causant des années de traumatisme. Le juge Edward McLoughlin a salué la femme pour s’être présentée, a indiqué Lovy, affirmant qu’elle avait montré sa force en s’exprimant et en cherchant à obtenir justice.

Lovy, directeur de Zaakah, une organisation à but non lucratif qui lutte contre les abus sexuels dans les communautés religieuses et défend les survivants, a déclaré qu’il avait des sentiments mitigés à l’égard de la vidéo parce qu’elle avait donné à Selinger une plate-forme pour présenter sa version de l’histoire. Lovy estime que Selinger a fait preuve d’un manque de repentir dans l’interview, mais il ajoute que la nouvelle victime qui s’est manifestée est une conséquence positive de la vidéo.

« Je ne veux pas que l’on pense que c’est une bonne idée, que si l’on peut convaincre un pédophile de faire une vidéo, peut-être que d’autres se manifesteront », a souligné Lovy.

« La vidéo ayant été réalisée, je suis heureux qu’elle ait pu contribuer aux poursuites contre Gershon pour d’autres abus qu’il a commis. »

Pellin s’est dit satisfait de l’impact de la vidéo.

« Elle gère cela avec beaucoup de force et je pense que c’est très inspirant », a déclaré Pellin à propos de la victime.

« Les survivants devraient toujours avoir le dernier mot. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.