Google va relier l’Arabie Saoudite et Israël par la fibre optique
Rechercher

Google va relier l’Arabie Saoudite et Israël par la fibre optique

Selon le Wall Street Journal, la connexion entre ces deux pays qui n'ont pas de liens diplomatiques s'étendra sur plus de 8 000 kilomètres

Illustration : Des écrans de veille montrant le roi Salman sur les ordinateurs du centre de presse pour les prochains sommets, à La Mecque, en Arabie Saoudite, le 30 mai 2019. En arabe, on peut lire sur les ordinateurs : "Malgré tous les défis auxquels notre nation arabe est confrontée. Nous sommes optimistes quant à un avenir prometteur qui comble les espoirs de nos nations en matière de leadership". (Crédit : AP Photo/Amr Nabil)
Illustration : Des écrans de veille montrant le roi Salman sur les ordinateurs du centre de presse pour les prochains sommets, à La Mecque, en Arabie Saoudite, le 30 mai 2019. En arabe, on peut lire sur les ordinateurs : "Malgré tous les défis auxquels notre nation arabe est confrontée. Nous sommes optimistes quant à un avenir prometteur qui comble les espoirs de nos nations en matière de leadership". (Crédit : AP Photo/Amr Nabil)

Le géant américain de la technologie Google prévoit de déployer un réseau de fibre optique qui traversera l’Arabie Saoudite et Israël afin de relier l’Inde et l’Europe, a rapporté mardi le Wall Street Journal, citant des sources proches du projet.

Le réseau reliera, pour la première fois, deux nations qui n’ont pas de relations diplomatiques officielles, mais lesquelles montrent des signes de réchauffement. Des responsables israéliens et saoudiens ont déclaré lundi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’était rendu dimanche en Arabie Saoudite, où il a rencontré le prince héritier Mohammad bin Salmane et le secrétaire d’État américain Mike Pompeo. Cette visite est la première rencontre de haut rang connue entre un dirigeant israélien et un dirigeant saoudien.

Le projet, qui reliera l’Inde et l’Europe, est le dernier exploit de Google en matière d’infrastructure mondiale. La société mère du moteur de recherche, Alphabet Inc., est en concurrence avec Facebook pour construire des réseaux plus puissants afin de soutenir la demande mondiale croissante d’Internet et de rendre Google plus compétitif en tant que fournisseur de services dans le Cloud.

Le projet de câble sous-marin, appelé Blue Raman route, s’étendra sur plus de 8 000 kilomètres et devrait coûter 400 millions de dollars, selon les calculs de Salience Consulting, une société de communication basée à Dubaï, citée dans l’article du WSJ.

Google devrait chercher des partenaires pour financer le câble, notamment Oman Telecommunciations et Telecom Italy, selon des sources proches du dossier. Ils en financeront tous deux la construction et utiliseront l’infrastructure.

Le projet devra être approuvé par plusieurs organismes de réglementation, car le câble traversera plusieurs frontières, ont indiqué les personnes concernées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...