Greenblatt : les tirs de roquette font « reculer » les efforts humanitaires
Rechercher

Greenblatt : les tirs de roquette font « reculer » les efforts humanitaires

L'envoyé spécial de Trump a condamné les tirs en provenance de l'enclave dirigée par le Hamas, qui ont causé la fermeture des écoles

Les forces de sécurité israéliennes inspectent une maison frappée par une roquette lancée depuis la bande de Gaza à Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 17 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Les forces de sécurité israéliennes inspectent une maison frappée par une roquette lancée depuis la bande de Gaza à Beer Sheva, dans le sud d'Israël, le 17 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’envoyé spécial au Moyen-Orient du président américain Donal Trump a condamné les tirs de roquettes de la bande de Gaza vers Israël, accusant les dirigeants de l’enclave côtière du Hamas de saboter les efforts humanitaires dans le territoire palestinien.

L’une des roquettes lancées dans la nuit de mardi a mercredi a atterri sur une maison de Beer Sheva. Les écoles ont été fermées mercredi. Une autre roquette a atterri au large de Tel Aviv. L’armée israélienne a dit avoir mené des frappes sur une vingtaine de postes du groupe terroriste palestinien du Hamas en représailles.

« Ce matin, les écoles de Beer Sheva, en Israël, sont fermées à cause des attaques de roquettes de Gaza », a écrit Jason Grenblatt sur Twitter.

« Une fois de plus, le régime à Gaza fait reculer les efforts internationaux pour améliorer la vie des Palestiniens à Gaza et met en danger et blesse les Israéliens », a-t-il ajouté.

Aucun groupe à Gaza n’a revendiqué l’attaque. Le Hamas, qui contrôle l’enclave, et l’organisation terroriste du Jihad islamique, ont publié un communiqué démentant être à l’origine de la frappe. Les responsables israéliens ont rejeté ces affirmations, expliquant que seuls le Hamas et le Jihad islamique étaient en mesure de tirer des roquettes pouvant atteindre Beer Sheva.

Les condamnations de Greenblatt font suite aux déclarations de l’Union européenne mercredi, qui a appelé à l’arrêt immédiat des tirs de roquettes contre Israël.

Un porte-parole de l’Union européenne a déclaré dans un communiqué que « les attaques indiscriminées contre des civils sont inacceptables ».

L’Union européenne a également demandé une désescalade et une solution politique.

« Il faut rompre le cycle de la violence et du désespoir », a commenté un porte-parole de l’UE.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...