Haïfa : la bière de la (petite) discorde
Rechercher

Haïfa : la bière de la (petite) discorde

La bière de Taybeh, cachère et palestinienne, est au centre d'une polémique qui s'est rapidement éteinte

Après la multiplication de vins de qualité proposés par les nombreuses caves à vins israéliennes, les micro-brasseries israéliennes produisent un grand nombre de bières reconnues pour leur qualité.

Les Palestiniens de Taybeh, où se déroule chaque année un festival de la bière, produisent également leur propre bière.

Mais lorsque le Libira, bar à bières de Haïfa a décidé la semaine passée de proposer trois bières à la dégustation, dont la Shepherd de Taybeh, les portes de l’enfer de l’internet se sont ouvertes sur les propriétaires.

Face à ces messages d’insultes postés sur Facebook, relevés par Le Vif, pour avoir proposé une bière palestinienne à base de sang juif » Arik Salarov, le propriétaire est resté stoïque : « On ne fait pas de politique, on propose de quoi boire entre amis. On a présenté une bière écossaise, une bière de Tel-Aviv et la bière Taybeh ».

Il relativise la portée de ces attaques sur internet : « On l’a vu à plusieurs reprises. Mais c’est une minorité, ce sont des chiens qui aboient mais ne mordent pas ».

La petite brasserie de Taybeh a été fondée en 1955 par deux frères, Daoud et Nadim Khoury, nés en Cisjordanie mais élevés aux États-Unis.

Une bière certifiée cachère

En 1995, Daoud, le propriétaire, s’est rendu dans l’implantation voisine d’Ofra, a sollicité un rabbin local et l’a conduit jusqu’à la brasserie.

Le rabbin a vérifié les ingrédients de la bière, conformes aux lois de pureté allemandes, et a conclu que la bière était cachère.

Pendant de nombreuses années, le certificat de casheroute était accroché au-dessus du bureau de Daoud dans la brasserie.

Mais selon Daoud, pendant et après l’Intifada, les Palestiniens ne voulaient plus boire de Maccabi, la bière israélienne vendue en Cisjordanie. Au lieu de cela, en fervents nationalistes, les Palestiniens se sont tournés vers la bière locale et cachère, made in Taybeh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...