Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Herzog déclare qu’Israël s’engage en faveur de « l’égalité et de la justice »

À la veille de la Journée de commémoration de la Shoah, la présidente du Parlement européen a rappelé que les valeurs démocratiques ne doivent pas être "considérées comme acquises"

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président Isaac Herzog s'adressant au Parlement européen lors d'une session marquant la Journée internationale de commémoration de la Shoah, le 26 janvier 2023. (Crédit : Haïm Zach/Bureau du Premier ministre)
Le président Isaac Herzog s'adressant au Parlement européen lors d'une session marquant la Journée internationale de commémoration de la Shoah, le 26 janvier 2023. (Crédit : Haïm Zach/Bureau du Premier ministre)

BRUXELLES – Le président Isaac Herzog a déclaré l’engagement d’Israël en faveur de l’égalité et de la justice dans un discours prononcé jeudi devant les parlementaires de l’UE, après que la présidente du Parlement européen a souligné que ces valeurs démocratiques partagées ne peuvent être « considérées comme acquises. »

« Liberté, égalité, justice, paix – sont les valeurs fondamentales inscrites dans la Déclaration d’Indépendance de l’État d’Israël, que nous soutiendrons et défendrons à tout prix », a promis le président.

Debout à côté de Herzog peu avant qu’il ne prononce son discours, la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, a déclaré à la presse que « l’Union européenne et Israël sont liés par une amitié étroite fondée sur l’Histoire partagée et des valeurs communes : la démocratie, la société ouverte, l’État de droit – des valeurs qui ne doivent jamais être considérées comme acquises ».

« Nous ne resterons jamais silencieux lorsqu’il s’agit de défendre la liberté, la paix et l’égalité », a ajouté Metsola dans sa déclaration. « Pas lorsqu’il est question de lutter contre la haine et la discrimination. »

Le président Isaac Herzog serrant la main de la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, avant une session spéciale marquant la Journée internationale de commémoration de la Shoah, le 26 janvier 2023. (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)

Dans son discours, Herzog a déclaré qu’Israël a établi « une société résiliente et démocratique, composée d’une mosaïque humaine inégalée de Juifs et d’Arabes, de personnes de toute religion et de toute foi ».

Il a ajouté qu’il priait pour le jour où Israël pourrait parvenir à la paix avec les Palestiniens.

Ces déclarations ont eu lieu alors que Herzog a lancé des avertissements selon lesquels Israël est sur le point de faire face à de nombreuses tensions, en raison du remaniement radical du système judiciaire prévu par le gouvernement et de l’opposition croissante de la population.

Herzog a également exhorté les dirigeants à se réveiller face à l’antisémitisme croissant sur le continent et à le combattre plus vigoureusement.

« Ne restez pas sans rien faire », a déclaré Herzog dans son discours en hébreu. « Vous devez lire les signes avant-coureurs, détecter les symptômes de la pandémie d’antisémitisme et la combattre à tout prix. »

« Mettre en doute le droit à l’existence de l’État-nation du peuple juif n’est pas une diplomatie légitime », a-t-il déclaré. « C’est de l’antisémitisme dans le plein sens du terme et il faut le déraciner complètement ».

Illustration : Deux hommes visitant le mémorial de la Shoah recouvert de neige lors de la Journée internationale de commémoration de la Shoah, à Berlin, le 27 janvier 2014. (Crédit : AP Photo/ Markus Schreiber/Dossier)

Le président a appelé les États membres de l’UE à « instiller la compréhension à travers l’Europe » que le droit du peuple juif à l’auto-détermination est « sacré ».

Herzog a également qualifié la négation du droit à l’existence d’Israël « d’antisémitisme » dans le vrai sens du terme, qui doit être « complètement éradiqué ».

La session parlementaire est marquée par la Journée internationale de commémoration de la Shoah, qui sera célébrée vendredi.

Alors que les parlementaires et les invités présents dans la salle se sont levés, Herzog a placé une kippa sur sa tête et a prononcé la prière « El Maleh Rachamim » pour les victimes juives de la Shoah.

« La distance entre une publication sur Facebook et le bris de pierres tombales dans un cimetière est plus courte qu’on ne le pense. »

Herzog a appelé à des efforts plus vigilants pour surveiller l’antisémitisme sur les réseaux sociaux, et a fait valoir que si l’Europe a tiré les leçons de la Shoah, elle doit travailler avec Israël pour mettre fin aux tentatives de l’Iran de détruire l’État juif.

« Téhéran appelle, non seulement publiquement à l’anéantissement complet de mon pays, mais assassine également ses propres compatriotes, hommes et femmes, qui réclament la liberté et les droits humains et civils », a déclaré le président.

Il a également accusé la République islamique « d’attiser les guerres civiles dans tout le Moyen-Orient, de jouer un rôle actif et meurtrier dans la guerre en Ukraine et de développer des armes de destruction massive en vue de menacer de façon dramatique la stabilité de la planète entière ».

L’Iran a vendu des drones et des armes mortelles à la Russie pour soutenir son invasion de l’Ukraine qui dure depuis près d’un an. Ces armes ont été utilisées dans les frappes russes sur les civils et les sites d’infrastructure ukrainiens.

Une jeune femme iranienne traversant une rue sans porter son foulard islamique obligatoire, à Téhéran, le 14 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Vahid Salemi)

Herzog a atterri à Bruxelles mercredi, et a d’abord rencontré le monarque des Belges, le roi Philippe, au Palais royal de Bruxelles.

Herzog a également visité l’Athénée Ganenou, l’une des deux écoles juives de la ville, où il a été accueilli par des centaines d’enfants juifs vêtus de blanc et brandissant des drapeaux israéliens.

Répondant aux questions de lycéens dans un gymnase, Herzog a évoqué ses tentatives de médiation dans la lutte croissante pour la refonte du système judiciaire en Israël.

« Dans la crise actuelle en Israël, je fais un effort suprême pour créer un dialogue entre toutes les parties. C’est un rôle présidentiel important, pour essayer de faire le bien pour le peuple d’Israël », a déclaré le président.

Des écoliers juifs de l’Athénée Ganenou attendant l’arrivée du président Isaac Herzog, à Bruxelles, le 25 janvier 2023 .(Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)

Des sources locales ont déclaré au Times of Israel que la visite de Herzog était valorisante pour la communauté, alors que le sentiment anti-Israël et l’antisémitisme augmentent dans les écoles du pays.

La Belgique et Israël entretiennent des relations commerciales solides, mais les ONG et les universités belges sont des foyers d’expressions de sentiments anti-Israël.

La majeure partie de la visite de Herzog est consacrée aux liens entre Israël et l’UE. Il avait également prévu de se rendre au siège de l’OTAN jeudi, et d’y rencontrer le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

Herzog a également rencontré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Le président Isaac Herzog, à droite, et le roi Philippe de Belgique entrant dans le bureau privé du roi, au Palais royal de Bruxelles, le 25 janvier 2023. (Crédit : Haim Zach/Bureau du Premier ministre)

Dans sa brève déclaration avant son départ d’Israël, Herzog a déclaré que, lors de toutes ces rencontres, il « soulèvera l’énorme défi auquel nous sommes confrontés, ainsi que l’ensemble du Moyen-Orient, alors que l’Iran poursuit sa quête d’armes nucléaires, déchaîne la terreur dans tout le Moyen-Orient et fournit des armes qui sont utilisées contre le peuple ukrainien ».

Herzog a déclaré qu’il discuterait également de la situation critique des prisonniers israéliens dans la Bande de Gaza dirigée par le groupe terroriste palestinien du Hamas et qu’il demanderait leur libération immédiate. Le Hamas retient en captivité deux hommes israéliens et les dépouilles de deux soldats tués pendant la guerre d’Israël contre le groupe terroriste palestinien de l’été 2014. Les autorités israéliennes ont discrètement engagé des négociations infructueuses pour leur libération depuis des années.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.