Rechercher

Images des tirs ukrainiens meurtriers qui ont visé la voiture de Roman Brodsky

Selon des informations, l'Israélien qui résidait à Kiev aurait été tué par des milices civiles de défense ukrainiennes

Des images qui montreraient la fusillade qui a tué Roman Brodky alors qu'il tentait de fuir l'Ukraine, qui ont été diffusées le 2 mars 2022. (Capture d'écran/Kan)
Des images qui montreraient la fusillade qui a tué Roman Brodky alors qu'il tentait de fuir l'Ukraine, qui ont été diffusées le 2 mars 2022. (Capture d'écran/Kan)

Des images diffusées mercredi par la télévision israélienne montreraient les coups de feu meurtriers qui ont entraîné la mort d’un Israélien qui circulait dans un convoi de voitures à l’extérieur de Kiev, les troupes ukrainiennes l’ayant apparemment confondu avec un militant russe.

Les images montrent une voiture à l’arrêt être la cible de tirs nourris, avec au moins une personne tirant en direction du véhicule à bout portant.

La chaîne publique Kan a fait savoir qu’il semblait que le tireur était membre d’une milice civile de défense ukrainienne. Il avait été précédemment rapporté que l’Israélien avait été tué par un soldat ukrainien.

Roman Brodsky, père de deux enfants, vivait en Ukraine avec sa famille.

La conjointe de Brodsky, Mila, a déclaré à Kan qu’elle pensait qu’il avait été tué, lundi, par méprise, après qu’une photographie a circulé en Ukraine montrant des combattants tchétchènes dans une Porsche noire, similaire à celle qui appartenait à Brodsky.

« Je conduisais l’autre voiture derrière lui et aussitôt que les tirs se sont faits entendre, je suis sortie de la voiture. J’ai entendu des gens qui disaient qu’ils attendaient une Porsche. Je leur ai dit : ‘Est-ce que c’est lui ? Comment est-ce que vous pouvez ouvrir le feu sans contrôler les papiers du véhicule ? Notre voiture était d’une couleur différente, vous êtes des animaux !' », a raconté Mila.

Roman Brodsky, un israélo-ukrainien tué en Ukraine, le 28 février 2022. (Autorisation)

La chaîne a fait savoir que Mila avait reçu les images des coups de feu, sans donner d’autre détail.

Selon la Douzième chaîne, le père de Brodsky, voudrait rapatrier la dépouille de son fils en Israël pour qu’il y soit inhumé.

« Je ne sais pas si je pourrais sortir d’ici vivante ou réussir à le faire venir ici. Ils tirent de partout, c’est de la folie », a dit la jeune femme mardi dans un appel téléphonique avec le père de son conjoint dont des extraits ont été diffusés par la Douzième chaîne.

Brodsky est le premier Israélien à avoir été tué dans la guerre lancée par la Russie contre l’Ukraine jeudi dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...