Rechercher

Indignation après qu’une épicerie haredi a instauré des horaires réservés aux hommes

Bien que cela ait commencé sous leur mandat, Lapid et Liberman imputent cette nouvelle réglementation aux projets du nouveau gouvernement

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Illustration : Un panneau interdisant l'entrée du quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim, aux personnes n'étant pas habillées selon les règles de pudeur orthodoxe, à Jérusalem, le 7 mars 2013. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Illustration : Un panneau interdisant l'entrée du quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim, aux personnes n'étant pas habillées selon les règles de pudeur orthodoxe, à Jérusalem, le 7 mars 2013. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Les législateurs de Yesh Atid et de Yisrael Beytenu ont violemment réagi mardi alors qu’il a été constaté qu’une épicerie d’un quartier ultra-orthodoxe de Jérusalem avait mis en place des horaires réservés aux hommes.

Les politiciens ont exprimé leur colère contre la nouvelle coalition, qui s’apprête à approuver la ségrégation des sexes dans les espaces publics.

« Ça commence déjà », a averti le Premier ministre sortant, Yair Lapid, dans un tweet comportant une capture d’écran de l’évènement, rapporté par le média local de Jérusalem, Mynet.

Bien que Lapid et d’autres politiciens aient laissé entendre que la nouvelle réglementation de ce magasin était une réaction aux projets du prochain gouvernement d’adopter une loi autorisant la ségrégation des sexes, la pratique est officieusement en vigueur depuis plusieurs mois, avant même les élections législatives du mois de novembre. Jusqu’à lundi, les médias n’en avaient pas fait grand cas.

La nouvelle politique du magasin, qui a commencé de manière informelle, a été annoncée publiquement par un panneau à l’extérieur de l’épicerie, dans le quartier de Mea Shearim à Jérusalem, à la fin du mois d’octobre, indiquant au public que le commerce serait ouvert aux hommes uniquement de 11 heures à la fermeture le vendredi et les veilles de jours de fêtes.

Cette décision constitue une violation flagrante d’une loi israélienne de 2000, qui interdit explicitement la discrimination fondée sur le sexe, entre autres critères, dans les espaces publics, y compris les magasins.

Dans son annonce, qui a été affichée à la porte, le magasin a déclaré que la décision a été prise « suite à des demandes de rabbins du quartier et d’une grande partie de [leurs] clients ».

La notice ajoute que cette application plus stricte était nécessaire car sa politique informelle précédente n’était pas suffisamment respectée.

Bien que cette réglementation soit antérieure aux élections législatives, les politiciens des partis laïcs Yisrael Beytenu et Yesh Atid l’ont liée de manière fallacieuse aux récents projets de la future coalition d’adopter une loi qui autoriserait la séparation des sexes dans les espaces publics.

« Le train a déjà commencé à dérailler. Le message de ce futur gouvernement se fait connaître, et l’exclusion des femmes a de nouveau pointé le bout de son nez. Nous ne permettrons pas que cela se produise », a déclaré le député Yisrael Beytenu, Oded Forer.

D’autres législateurs, cependant, se sont simplement prononcés avec véhémence contre la politique du magasin et ont promis de la combattre.

« La ségrégation effrayante fait son hideuse apparition à Jérusalem, la capitale. Cela a commencé lors d’événements publics et maintenant cela se produit dans des magasins. Nous ne permettrons pas cette violation manifeste de la liberté de la moitié de la population d’effectuer des activités simples et fondamentales telles que l’achat de pain ou de lait. Il y a des limites à ne pas dépasser », a déclaré le député Yesh Atid, Matti Sarfatti Harcavi.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.