Institut Arava : l’annexion est une menace pour les ressources naturelles
Rechercher

Institut Arava : l’annexion est une menace pour les ressources naturelles

L'application de la souveraineté mettra en péril la collaboration scientifique avec les Jordaniens et les Palestiniens, avertit l'institut d'études environnementales

Des étudiants au travail à l'institut Arava (Autorisation)
Des étudiants au travail à l'institut Arava (Autorisation)

L’institut Arava d’études environnementales a appelé le prochain ministre de la Défense, Benny Gantz, à s’opposer à l’annexion de certains secteurs de la Cisjordanie, avertissant qu’une telle initiative menacerait la capacité d’Israël à protéger ses ressources naturelles tout en affaiblissant sa résilience face au changement climatique.

« Nous, à l’institut Arava, craignons que la voie empruntée actuellement par le nouveau gouvernement vers l’annexion ne vienne ôter à l’institut Arava ainsi qu’à d’autres organisations de paix leur capacité à continuer le travail déterminant que nous menons actuellement avec nos partenaires palestiniens et jordaniens », a écrit l’institut dans un courrier.

« Ce travail n’appartient ni à la droite, ni à la gauche du spectre politique et il a été soutenu par les gouvernements israéliens dans le temps. Notre circonscription électorale est la planète Terre et les être humains qui la peuplent », continue-t-il.

Plus de 1 400 responsables israéliens, palestiniens, jordaniens et internationaux ont pris part au programme d’études environnementales de l’institut lancé au Kibboutz Ketura, dans le sud du désert de l’Arava.

L’organisation a également recruté des partenaires diplomatiques de l’Union européenne et des États-Unis ainsi que des institutions comme l’université d’Oxford pour créer un cadre de coopération environnementale transfrontalière et de construction de la paix.

Les scientifiques de l’institut travaillent avec leurs homologues palestiniens et jordaniens pour promouvoir des solutions durables à la production alimentaire, au traitement des eaux usées et dans les domaines de l’eau potable et des énergies renouvelables dans le Néguev, en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et dans le sud de la Jordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...