Intel recherche la technologie israélienne pour déjouer les hackers
Rechercher

Intel recherche la technologie israélienne pour déjouer les hackers

Le géant américain s'est associé avec des entreprises de cyber-sécurité israéliennes pour réfléchir à de nouvelles technologies et a établi un centre consacré à la sécurité informatique alors que les cyber-attaques semblent en passe de gagner en férocité

Des Israéliens devant le logo de la société Intel (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Des Israéliens devant le logo de la société Intel (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Le géant américain Intel Corp. s’associe à deux entreprises israéliennes spécialisées dans la cyber-sécurité et étend ses opérations dans le domaine de la sécurité informatique en Israël, pour y localiser des technologies de pointe qui aideront la firme et ses clients à déjouer des cyber-attaques toujours plus audacieuses.

Intel a indiqué qu’il collaborerait avec Team8, un think-tank expert en cyber-sécurité et fonds de capital-risque, pour échanger des informations et développer des solutions pour les menaces actuelles et futures. L’entreprise américaine a également annoncé l’ouverture d’un nouveau centre de cyber-sécurité qui fonctionnera à Jérusalem et à Haïfa, avec à sa tête l’entrepreneur spécialiste dans ce secteur Jacob Mendel.

La collaboration avec Team8 « a pour objectif d’aider Intel à développer des technologies et des produits de pointe », a indiqué Rick Echevarria, vice-président du groupe logiciel et services et directeur-général de la division sécurité de la plate-forme au sein d’Intel Corporation, dans un communiqué.

« Team8 contribuera à nous aider à identifier les opportunités d’innovation d’Intel dans le but de pouvoir relever les défis dans le secteur de la cyber-sécurité ».

De plus, Intel et l’entreprise de cyber-sécurité Illusive Networks, située à Tel Aviv, ont annoncé mercredi qu’ils s’étaient unis dans un accord de collaboration pour développer des technologies trompeuses pour lutter contre les menaces persistantes avancées (APT) en utilisant à la fois les équipements informatiques et les logiciels.

Illusive produit des logiciels qui trompent les cyber-criminels en implantant de fausses informations sur les réseaux protégés par l’entreprise.

Ces accords, dont aucun financement n’est impliqué à ce stade, représentent une avancée supplémentaire d’Intel dans le marché israélien et sur la scène informatique locale. Ils entrent également dans le cadre de la stratégie mise en place par Intel pour devenir un acteur essentiel du monde interconnecté, dans lequel de plus en plus de défenses devront être trouvées pour protéger le grand nombre de dispositifs connectés dans le monde.

En avril 2016, le directeur-général d’Intel, Brian Krzanich, avait fait part de ce nouvel objectif de l’entreprise de se transformer, passant d’une firme de fabrication de PC à une nouvelle puissance du Cloud, avec des milliards d’équipements informatiques connectés.

Intel a développé certains de ses processeurs les plus rapides et les plus sophistiqués au sein de la ‘nation start-up’, comme on l’appelle.

Au mois de mars, l’entreprise a fait part d’un accord scellant l’achat de Mobileye, une firme de technologie automobile, au prix de 15,3 milliards de dollars, ce qui représente le prix le plus élevé jamais versé pour une firme technologique israélienne. Le nouveau cyber-centre d’Intel en Israël, qui a ouvert ses portes il y a quelques mois, emploie un certain nombre de chercheurs en sécurité internet qui utiliseront et développeront des techniques avancées et des connaissances de recherche pour aider Intel à affiner ses produits contre les menaces sécuritaires futures, a expliqué dans un communiqué le fabricant de puces américain.

La chasse à la protection

Des entreprises comme Intel, Google, IBM, Cisco Systems et Oracle figurent parmi les corporations technologiques qui sont en quête de nouvelles technologies de cybersécurité, dans la mesure où la numérisation et l’interconnexion mènent à une plus grande prospérité – mais également à des menaces plus importantes.

Les firmes qui se consacrent à la cybersécurité ont soulevé plus de 3,4 milliards de dollars en 2016, contre 1,4 milliard de dollars en 2014, selon CB Insights, une entreprise de données de New York. Au mois d’avril, Intel a abandonné son entreprise de cyber-sécurité McAfee, qui a donc gagné son indépendance.

Un logiciel malveillant qui portait le nom de Crash Override ou Industroyer aurait été responsable d’une panne d’électricité massive survenue en Ukraine en 2016 tandis qu’au mois de mai, une cyber-attaque mondiale à partir d’un logiciel de rançon a fait des ravages dans plus de 10 000 organisations et 200 000 ordinateurs répartis dans plus de 150 pays, soulignant une fois encore la vulnérabilité des entreprises et des nations face au nombre croissant de cyber-menaces.

Le marché de la cyber-sécurité devrait connaître une nouvelle croissance en passant de 112 milliards de dollars en 2016 à 202 milliards de dollars en 2021, selon MarketsandMarkets, une entreprise de données.

Les cyber-attaques vont empirer et des infrastructures civiles vitales comme l’électricité, les télécommunications et le transport deviendront de nouveaux champs de bataille pour les cyber-criminels dans la mesure où les nations ne parviennent pas à coopérer de façon effective pour bloquer les menaces, a averti l’expert russe en cyber-sécurité Eugene Kaspersky.

Intel va rejoindre l’équipe de brainstorming de Team8

Dans le cadre de sa collaboration avec Team8, Intel rejoindra le syndicat des entreprises au sein du fonds de capital risque, notamment Microsoft Ventures, Qualcomm Ventures et Citigroup, pour réfléchir à la cyber-protection nécessaire sur le marché, pour évaluer les insuffisances et les failles existantes, pour trouver des solutions sur les défis actuels et futurs et pour devenir un site dans lequel de nouvelles technologies seront testées, a expliqué Nadav Zafrir, co-fondateur et directeur général de CEO of Team8 et ancien commandant au sein de l’unité de technologie & de renseignement 8200 israélienne.

(De gauche à droite) les fondateurs de Team8 : Nadav Zafrir, Liran Grinberg, et Israel Grimberg, (Crédit : Autorisation)
(De gauche à droite) les fondateurs de Team8 : Nadav Zafrir, Liran Grinberg, et Israel Grimberg, (Crédit : Autorisation)

Intel explorera les nouvelles opportunités commerciales avec les entreprises créées par Team8, a fait savoir un communiqué séparé. Team8 a été fondé par des vétérans de l’unité 8200 de l’armée israélienne. Depuis sa fondation en 2014, Team8 a permis le lancement de deux entreprises – Illusive et Claroty – fabricant de cyber-technologies pour les infrastructures vitales.

Intel « apportera son recul unique » – ce qui signifie son niveau d’équipements – à l’informatique, à l’internet des objets (IdO), aux technologies automobile et du Cloud. Ce qui est « pour nous très important car il s’agit d’une perspective qu’à l’heure actuelle nous n’avons pas encore », a déclaré Zafrir dans un entretien téléphonique, ajoutant que les entreprises, le milieu académique et les gouvernements doivent collaborer pour s’attaquer aux cyber-menaces croissantes dans le monde.

Ajouter la tromperie au matériel, comme avec les puces

Intel et Illusive travailleront conjointement à développer des produits de cyber-sécurité qui ajouteront une couche de complexité aux équipements, quelque chose qui n’a encore jamais été fait pour le moment, a déclaré Ofer Israeli, directeur-général d’Illusive, dans un entretien par téléphone.

L'équipe d'Illusive (Crédit : Illusive Networks)
L’équipe d’Illusive (Crédit : Illusive Networks)

« C’est une nouvelle couche de complexité lorsque vous impliquez les équipements informatiques, qui sont d’une certaine manière hors de portée de l’attaquant », a commenté Israeli. « C’est complètement nouveau et c’est la prochaine étape dans la tromperie ».

« Les attaquants innovent à un rythme très rapide et cette collaboration démontre l’engagement d’Israël à aller au-delà des mesures traditionnelles de sécurité et à protéger de façon efficace ses clients contre des adversaires sophistiqués », a-t-il ajouté.

Intel est le plus grand employeur privé et exportateur en Israël et c’est une composante importante de l’industrie et de son économie high-tech. Etablie à Haïfa en 1974, la firme emploie dorénavant environ 10 000 travailleurs, dont 60 % se consacrent à la recherche & développement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...