Rechercher

Iran : grâce ou remises de peine pour plus de 3 400 condamnés

Sur requête du chef du pouvoir judiciaire, cette mesure a été accordée à l'occasion de la naissance du prophète Mahomet, et celle de l'imam Sadegh

Illustration : La prison d'Evin en Iran. (Crédit : CC BY-SA 2.0 Ehsan Iran/Wikipedia)
Illustration : La prison d'Evin en Iran. (Crédit : CC BY-SA 2.0 Ehsan Iran/Wikipedia)

A l’occasion de fêtes musulmanes, le guide suprême iranien Ali Khamenei a gracié ou commué la peine de plus de 3.400 détenus, a rapporté samedi son site internet.

L’ayatollah Khamenei « a approuvé une mesure de grâce et de réduction de peines pour 3 458 personnes condamnées » par divers tribunaux iraniens, indique un communiqué diffusé sur le site.

Sur requête du chef du pouvoir judiciaire, cette mesure a été accordée à l’occasion de la naissance du prophète Mahomet, et celle de l’imam Sadegh, une des figures les plus saintes du chiisme duodécimain, religion d’Etat en Iran depuis le XVIe siècle.

Cette année, l’Iran célèbre les deux fêtes dimanche.

Le guide suprême accorde chaque année plusieurs grâces collectives à l’occasion des plus grandes fêtes religieuses ou nationales sur proposition du chef de l’Autorité judiciaire.

Fin juillet, M. Khamenei avait ainsi gracié ou réduit la peine de plus de 2 800 détenus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...