Iran : visite du chef de la diplomatie à Oman et au Koweït
Rechercher

Iran : visite du chef de la diplomatie à Oman et au Koweït

Mohammad Javad Zarif a signé un accord pour délimiter la frontière maritime entre l'Iran et Oman

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, à Téhéran le 27 novembre 2013 
(Crédit : AFP/Archives Atta Kenare)
Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, à Téhéran le 27 novembre 2013 (Crédit : AFP/Archives Atta Kenare)

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, est arrivé mardi à Oman et doit se rendre ensuite au Koweït, sur fond de tensions avec l’Arabie saoudite, chef de file des monarchies arabes du Golfe, exacerbées notamment par le conflit au Yémen.

Zarif a signé à Oman un accord pour la délimitation de la frontière maritime entre les deux pays, qui selon lui devait « permettre de renforcer les relations économiques bilatérales », a rapporté l’agence officielle iranienne Irna.

L’Iran entretient de très bonnes relations avec Oman, qui avait notamment accueilli des négociations secrètes entre Téhéran et Washington avant la relance officielle en septembre 2013 des discussions avec les grandes puissances sur le nucléaire iranien.

L’Iran et le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) sont entrés dans la dernière ligne droite des négociations et veulent conclure un accord final d’ici le 30 juin.

Zarif a également discuté avec les responsables omanais de la situation au Yémen, où l’Arabie saoudite mène à la tête d’une coalition de pays arabes des frappes aériennes contre les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran, qui se sont emparés de vastes régions, dont la capitale Sanaa.

« L’Iran et Oman veulent la paix, la sécurité et la stabilité dans la région et ont une position identique sur ces questions, a déclaré Zarif, selon le site de la télévision d’Etat.

« Nous avons discuté des moyens d’envoyer de l’aide humanitaire, d’instaurer un cessez-le-feu et de lancer un dialogue au Yémen » pour mettre fin à la crise, a-t-il ajouté. « Nous sommes inquiets de la poursuite des raids aériens contre la population au Yémen et des dégâts irréversibles provoqués dans ce pays ».

Oman est le seul pays du Conseil de coopération du Golfe à ne pas participer aux opérations militaires contre les rebelles Houthis au Yémen.

Puissance chiite régionale, l’Iran dénonce vigoureusement la campagne aérienne de la coalition arabe au Yémen. Les relations entre l’Iran et l’Arabie saoudite, les deux poids lourds de la région, se sont fortement dégradées à cause de la situation au Yémen mais aussi en Syrie, en Irak et à Bahreïn.

A Koweït, Zarif doit participer à la réunion ministérielle des pays membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...