Israël annonce l’arrestation du meurtrier présumé du soldat Amit Ben Yigal
Rechercher

Israël annonce l’arrestation du meurtrier présumé du soldat Amit Ben Yigal

L'enquête a révélé que "le suspect a jeté la pierre depuis le toit de sa maison la nuit pendant laquelle le soldat a été tué", a indiqué le Shin Bet

Le sergent de première classe Amit Ben-Yigal a été tué lorsqu'une pierre lui a été jetée à la tête lors d'un raid d'arrestation dans le village de Yabed, au nord de la Cisjordanie, le 12 mai 2020. (Crédit : réseaux sociaux)
Le sergent de première classe Amit Ben-Yigal a été tué lorsqu'une pierre lui a été jetée à la tête lors d'un raid d'arrestation dans le village de Yabed, au nord de la Cisjordanie, le 12 mai 2020. (Crédit : réseaux sociaux)

Le service de sécurité intérieure israélien du Shin Bet a annoncé dimanche soir l’arrestation d’un Palestinien soupçonné d’avoir tué Amit Ben Yigal, un soldat par un jet de bloc de pierre mi-mai en Cisjordanie.

Nizmi Abou Bakr, 49 ans, a visé le soldat de 21 ans alors qu’il passait sous sa maison, pendant une opération de l’armée israélienne dans le village de Yaabad, selon un communiqué du Shin Bet.

L’enquête a révélé que « le suspect a jeté la pierre depuis le toit de sa maison la nuit pendant laquelle le soldat a été tué », d’après cette source.

Le suspect a été « arrêté et interrogé ces dernières semaines (…) dans le cadre d’une large opération dans la région de Jénine juste après l’incident », qui a eu lieu le 13 mai, a précisé le Shin Bet.

La veille, des heurts avaient éclaté dans ce secteur du nord de la Cisjordanie lorsque l’armée israélienne avait mené des raids dans le village.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est félicité dimanche de l’arrestation du suspect. « J’ai donné des instructions pour que soit détruite la maison de ce meurtrier », a-t-il déclaré dans un communiqué.

La tombe du soldat avait été profanée quelques jours après son enterrement.

Des soldats de la brigade Golani montent la garde près de la tombe du sergent de première classe Amit Ben-Yigal, après qu’elle a été vandalisée, au cimetière de Be’er Yaakov, le 15 mai 2020. (Crédit : Yossi Aloni/ Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...