Rechercher

Israël demande à la Russie de trouver un accord pour ne pas fermer l’Agence juive

Poutine aurait rassuré Herzog sur le fait que la question était purement juridique et qu'il n'avait pas l'intention de punir Israël pour son soutien à l'Ukraine

Le président Isaac Herzog, à gauche, et le président russe Vladimir Poutine. (Crédit : Montage/AP)
Le président Isaac Herzog, à gauche, et le président russe Vladimir Poutine. (Crédit : Montage/AP)

Israël a demandé à la Russie de retarder une session du tribunal sur l’avenir de l’Agence juive dans le pays afin de trouver un accord sur la question, a rapporté mardi le site d’information Walla.

Le site d’information, citant deux responsables israéliens, a indiqué que le message avait été envoyé ces derniers jours avant l’audience du tribunal prévue pour vendredi.

Israël pense que la question peut être résolue suite à un entretien téléphonique la semaine dernière entre le président Isaac Herzog et le dirigeant russe Vladimir Poutine.

Selon les responsables, Poutine a rassuré Herzog sur le fait que la question était purement juridique et qu’il n’avait pas l’intention de punir Israël pour son soutien à l’Ukraine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...