Rechercher

Yaïr Lapid : Israël doit trouver une nouvelle façon de traiter avec Gaza

Lors d'un événement public marquant le 8e anniversaire de l'Opération Bordure protectrice, Lapid et Gantz ont promis de continuer à œuvrer pour le retour des dépouilles des soldats

Le Premier ministre, Yair Lapid et le ministre de la Défense, Benny Gantz lors d'une cérémonie d'Etat sur le Mont Herzl commémorant les soldats tombés lors de l'Opération Bordure protectrice, le 10 juillet 2022. (Crédit : Amos Ben Gershom/ GPO)
Le Premier ministre, Yair Lapid et le ministre de la Défense, Benny Gantz lors d'une cérémonie d'Etat sur le Mont Herzl commémorant les soldats tombés lors de l'Opération Bordure protectrice, le 10 juillet 2022. (Crédit : Amos Ben Gershom/ GPO)

Israël doit trouver de meilleurs moyens de traiter avec la bande de Gaza dirigée par le Hamas que de se soumettre à des cycles de violence sans fin, a déclaré le Premier ministre, Yair Lapid, dimanche soir.

Lapid s’exprimait lors d’une cérémonie officielle au cimetière militaire du Mont Herzl à Jérusalem pour rendre hommage aux soldats de Tsahal tués lors de l’Opération Bordure protectrice à Gaza en 2014. L’événement a été suivi par les familles de ceux qui ont été tués dans ce conflit il y a huit ans, par le ministre de la Défense, Benny Gantz, qui a également pris la parole lors de la cérémonie, et par le président de la Knesset, Mickey Levy.

« Pendant longtemps, les deux seules options sur la table étaient l’occupation de Gaza ou des combats sans fin », a déclaré Lapid. « Notre travail consiste à trouver de meilleures solutions. La force de Tsahal nous permet une liberté d’action à Gaza, mais aussi une liberté d’action économique et diplomatique. »

Lapid a déclaré qu’Israël doit « faire comprendre à la population civile de Gaza qu’elle peut vivre une vie différente. Faire pression sur le Hamas pour qu’il cesse de tirer sur Israël. À cette fin, nous avons augmenté le nombre de permis de travail en Israël délivrés aux résidents de Gaza, et nous continuons à promouvoir le plan ‘Économie contre sécurité' », en référence aux efforts israéliens pour aider l’économie de Gaza en échange de garanties de sécurité.

Dans leurs discours respectifs, Lapid et Gantz ont honoré la mémoire de ceux qui ont été tués au combat pendant le conflit de 50 jours avec les organisations terroristes basées à Gaza, au premier rang desquelles le Hamas, l’organisation dirigeante qui a juré la destruction d’Israël.

Au total, 74 personnes – 68 soldats de Tsahal, dont 11 ont été tués lors d’attaques transfrontalières par des tunnels, et six civils – sont mortes côté israélien. À Gaza, plus de 2 000 personnes ont été tuées ; Israël estime le nombre de civils tués à environ 50 %, le reste étant des combattants.

Le Premier ministre Yair Lapid lors d’une cérémonie d’État au Mont Herzl en mémoire des soldats tombés lors de l’Opération Bordure protectrice, le 10 juillet 2022. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Les corps de deux soldats tués dans l’Opération – Hadar Goldin et Oron Shaul – ont été capturés par le Hamas et sont toujours retenus à Gaza comme monnaie d’échange pour une libération de prisonniers de la part d’Israël, sans oublier les deux prisonniers encore vivants : Avera Mengistu et Hisham al-Sayed.

Les deux civils israéliens ont traversé volontairement la frontière de Gaza entre 2014 et 2015 et sont retenus prisonniers par le Hamas depuis lors. Les deux hommes ont des antécédents de maladie mentale. Le Hamas a récemment diffusé des images d’al-Sayed, affirmant que son état de santé s’est détérioré.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a déclaré que la « crédibilité de la vidéo posait question » et qu’elle était « une manœuvre d’extorsion ».

Israël et le Hamas ont tenu plusieurs séries de pourparlers indirects au fil des ans, dans le but de parvenir à un accord d’échange de prisonniers qui verrait la libération des prisonniers palestiniens de sécurité, y compris les condamnés pour terrorisme.

Dans son discours de dimanche, Lapid a déclaré qu’Israël avait « l’obligation sacrée de ramener à la maison nos soldats tombés au combat, Hadar Goldin et Oron Shaul, pour les enterrer ».

Le Premier ministre a également appelé à plus d’unité entre les Israéliens, réitérant les commentaires qu’il a formulés la semaine dernière sur la nécessité pour tous les Israéliens de se rassembler.

« Sur le champ de bataille et dans les cimetières, il n’y a pas de droite ou de gauche. Il importe peu de savoir qui est laïc ou religieux, druze ou juif », a-t-il déclaré.

« Les soldats tombés lors de l’Opération Bordure protectrice ne sont pas morts pour que la société israélienne se fissure de l’intérieur », a déclaré Lapid. « Si nous pouvons mourir les uns pour les autres, nous devons savoir comment vivre les uns pour les autres. Si nous pouvons combattre l’ennemi ensemble, nous devons être capables de nous battre ensemble pour un bien commun. »

« En ce jour, en ces temps où les divisions et les failles intérieures menacent la société israélienne, je regarde autour de ce cimetière et je nous rappelle à tous – que les choses qui nous lient sont plus grandes que celles qui nous séparent. Notre force réside dans notre unité », a conclu Lapid.

Dans son discours, Gantz – qui était chef d’état-major de Tsahal au moment de l’Opération – a déclaré qu’Israël a détruit l’infrastructure des tunnels du Hamas et porté un coup dur à l’organisation terroriste, mais a payé un lourd tribut.

Les soldats qui sont morts à Gaza « nous ont laissé une mission – protéger l’État d’Israël, protéger la société israélienne, continuer à œuvrer pour sa croissance de toutes les manières possibles », a déclaré Gantz.

Israël continue de répondre aux roquettes et aux actes de violence en provenance de Gaza afin de préserver « la dissuasion par des réponses puissantes à toute violation de la souveraineté », a-t-il déclaré. Dans le même temps, Israël maintient des contacts et un dialogue avec des pays tels que l’Égypte, qui a servi de médiateur à plusieurs reprises, et le Qatar, qui soutient financièrement le Hamas, ainsi que d’autres, afin de maintenir le calme et d’éviter la prochaine escalade.

« Nous continuerons à retourner toutes les pierres, et à prendre toutes les mesures pour maintenir la paix et la stabilité », a déclaré Gantz.

Le ministre de la Défense a promis de continuer à œuvrer pour le retour des corps de Goldin et Shaul, ainsi que des captifs vivants.

Gantz a également rappelé l’enlèvement et les meurtres dans les semaines précédant l’Opération Bordure protectrice des adolescents israéliens Gilad Shaer, Eyal Yifrah et Naftali Fraenkel par une cellule liée au Hamas en Cisjordanie – un acte qui a été précurseur à la guerre de l’été 2014. Israël a lancé l’Opération Brother’s Keeper en Cisjordanie immédiatement après l’enlèvement, dans l’espoir de localiser les adolescents et de capturer les agents terroristes.

Gantz a conclu son discours en affirmant qu’Israël n’a « rien contre les habitants de Gaza ».

« C’est le Hamas qui travaille contre eux, contre leurs intérêts. C’est le Hamas qui… fait commerce du sang et retient en captivité des civils innocents, y compris des handicapés mentaux », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...