Israël / Etats-Unis : un accord pour contrer les cyber-menaces
Rechercher

Israël / Etats-Unis : un accord pour contrer les cyber-menaces

Un système de partage automatique de renseignements devrait être mis en place dans les prochains mois

Une carte interactive des menaces cybernétiques de Kaspersky (Courtesy)
Une carte interactive des menaces cybernétiques de Kaspersky (Courtesy)

Israël et les Etats-Unis prévoient de signer un accord pour partager des informations sur des menaces de cyber-sécurité en quasi temps réel, a annoncé le secrétaire adjoint du Département américain de la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, lors d’une conférence à Tel Aviv sur la cyber-sécurité.

« L’une des leçons que nous avons apprises, c’est qu’être seul est dangereux ; travailler ensemble nous rend plus fort », a déclaré Mayorkas lors de cette conférence, lundi. « Les cyber-menaces n’ont pas de frontières. Les informations doivent être partagées ».

Il y a un besoin critique de partage de recherches et d’innovations entre les pays, et Israël et les Etats-Unis peuvent tous deux être leaders en cybersécurité dans le monde entier, a-t-il ajouté.

L’usage grandissant du téléphone portable, de l’Internet et des réseaux sociaux sont parmi les principaux facteurs qui contribuent à « l’augmentation explosive » des cyber-menaces, explique MarketsandMarkets, une entreprise d’études de marchés basée au Texas, dans un rapport.

Le marché global de la cyber-sécurité devrait être supérieur à 170 milliards de dollars (environ 150 md d’euros) en 2020, selon une estimation de la firme, avec des entreprises qui se concentrent sur les solutions de sécurité mais aussi les services.

Pour Eviatar Matania, directeur du Bureau israélien pour les cyber-activités, ce système pour le partage automatique des informations sur les cyber-menaces entre les Etats-Unis et Israël devrait être mis en place dans quelques mois, et qu’Israël est en discussions pour établir le même type de coopération avec d’autres pays, qu’il n’a pas nommés.

« Nous croyons en l’idée du partage d’informations entre les entreprises, les industries et les pays car la menace est mondiale », a déclaré Matania à des journalistes dans les coulisses de la conférence. « Si nous partageons des informations, nous pouvons empêcher la propagation de la menace ».

Israël et les Etats-Unis compileront et passeront au crible automatiquement les informations provenant de différentes agences et sources, et partageront ce qui semblera utile, a expliqué Matania.

Ce nouvel accord avec les Etats-Unis s’ajoutera à d’autres coopérations actuellement en place entre les deux pays dans le secteur de la high tech, a-t-il conclu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...