Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Israël/Hamas : une plainte déposée à Londres pour crimes de guerre

"Notre plainte apporte suffisamment de preuves à la police pour initier une enquête et arrêter les individus nommés dans la plainte", a déclaré Tayab Ali

New Scotland Yard, le quartier général de la police métropolitaine de Londres, le 3 février 2012. (Crédit : Alastair Grant/AP)
New Scotland Yard, le quartier général de la police métropolitaine de Londres, le 3 février 2012. (Crédit : Alastair Grant/AP)

Un organisme de soutien aux Palestiniens a annoncé mardi avoir déposé une plainte pour crimes de guerre en lien avec la guerre entre Israël et les terroristes palestiniens du Hamas auprès de la police de Londres, visant notamment quatre responsables du gouvernement britannique.

La plainte a été déposée par le Centre international de la Justice pour les Palestiniens (ICJP), organisme, qui se présente comme une organisation indépendante rassemblant avocats, universitaires et responsables politiques « pour promouvoir et soutenir les droits des Palestiniens ».

L’ICJP indique sur X (ex-Twitter) avoir remis un dossier de preuves à l’unité chargée d’enquêter sur les crimes de guerre au sein de Scotland Yard, notamment « en lien avec des responsables politiques britanniques de premier plan ».

« Notre plainte apporte suffisamment de preuves à la police pour initier une enquête et arrêter les individus nommés dans la plainte », a déclaré Tayab Ali lors d’une conférence de presse dont la vidéo a été publiée sur le compte de l’ICJP.

Mais l’organisme a décidé de ne pas rendre public à ce stade les noms des personnes visées. Il s’agit de « responsables israéliens de haut rang, de militaires, de neuf ressortissants britanniques servant au sein de l’armée israélienne, ainsi que quatre ministres du gouvernement britannique accusés d’être complices de ces crimes », a néanmoins détaillé M. Ali.

Il a en outre indiqué que « l’enquête de l’ICJP continue », notamment sur « le crime de génocide et la potentielle complicité du gouvernement britannique ».

Sollicitée par l’AFP, la police de Londres a indiqué avoir reçu le 12 janvier un signalement relatif à des accusations liées au conflit en cours entre Israël et les terroristes palestiniens du Hamas.

Les informations qu’il contient « vont à présent être évaluées par des officiers spécialisés » pour « déterminer si des actions supplémentaires ou une enquête formelle doivent être menées », conformément aux recommandations de la police et du parquet en matière de crimes contre l’Humanité.

Pour l’heure, aucune enquête n’a été ouverte au Royaume-Uni, précise Scotland Yard.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.