Israël s’attaque aux chameaux errants près des routes
Rechercher

Israël s’attaque aux chameaux errants près des routes

30 animaux, qui vagabondaient près de la route, ont été soignés, vaccinés et rendus à leurs propriétaires, condamnés à payer une amende

Des chameaux errants arrêtés dans le sud d'Israël, le 9 juillet 2017. (Crédit : ministère de l'Agriculture)
Des chameaux errants arrêtés dans le sud d'Israël, le 9 juillet 2017. (Crédit : ministère de l'Agriculture)

Les autorités ont attrapé dimanche quelque 30 chameaux perdus qui erraient près de la route et qui mettaient les conducteurs en danger.

Le ministère de l’Agriculture, à travers la police verte du ministère de l’Environnement, a trouvé les animaux dans le sud du pays, selon un communiqué du ministère.

Ils ont été transportés dans des locaux du ministère de l’Agriculture, examinés par un vétérinaire et vaccinés. Leurs propriétaires ont été identifiés et convoqués pour être interrogés.

Les animaux leur ont ensuite été rendus, à condition qu’ils ne restent pas seuls près de la route.

Des chameaux errants arrêtés dans le sud d'Israël, le 9 juillet 2017. (Crédit : ministère de l'Agriculture)
Des chameaux errants arrêtés dans le sud d’Israël, le 9 juillet 2017. (Crédit : ministère de l’Agriculture)

Depuis le début de l’année 2017, les inspecteurs du ministère de l’Agriculture en charge du sud du pays ont retrouvé plus de 200 chameaux qui n’avaient pas d’autorisation de broutage. Les amendes attribuées dans ces affaires représentent plus de 100 000 shekels. Certains chameaux ont été retrouvés dans des zones de tirs de l’armée israélienne.

Uri Ariel, ministre de l’Agriculture du parti HaBayit HaYehudi, a déclaré que « les chameaux errants posent un réel danger aux conducteurs, et ils relèvent uniquement de la responsabilité de leurs propriétaires. Par conséquent, ces dernières années, nous avons augmenté nos inspections des routes dans le sud du pays. Nous ferons tous les efforts pour punir ceux qui contreviennent à la loi, et nous ne laisserons pas des vies être mises en danger. »

Il y a un an, une femme avait été tuée quand sa voiture avait frappé trois chameaux errants sur une route du Néguev.

Les chameaux qui errent sur les routes du Néguev sont responsables de dizaines d’accidents de voitures tous les ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...