Israël va livrer un système d’irrigation au goutte-à-goutte aux fermiers paraguayens
Rechercher

Israël va livrer un système d’irrigation au goutte-à-goutte aux fermiers paraguayens

Le projet est mené par un agronome paraguayen diplômé de l’Agence israélienne pour la coopération et le développement international

Un champ irrigué en goutte-à-goutte dans le sud d'Israël. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
Un champ irrigué en goutte-à-goutte dans le sud d'Israël. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

RIO DE JANEIRO – Israël devrait livrer cette semaine 13 systèmes d’irrigation au goutte-à-goutte à de petits agriculteurs paraguayens.

La livraison est le résultat d’un processus de collaboration technique entre l’Etat juif et la Fédération des coopératives de production locale du Paraguay.

Les producteurs agricoles des colonies de Friesland et Valendam, toutes deux situées dans la province de San Pedro, seront les premiers bénéficiaires.

La cérémonie de livraison est prévue le 29 juin, a annoncé le journal La Nacion.

« Par ce projet, les petits fermiers de San Pedro auront accès pour la première fois à un système d’irrigation au goutte-à-goutte. Les producteurs l’utiliseront pour faire pousser des légumes comme des tomates, des poivrons et des carottes, et seront aidés par la fédération », a annoncé l’ambassade israélienne à Asunción.

L'ambassadeur israélien au Paraguay Peleg Levy soumet la charte de réouverture de l'ambassade d'Israël au président Horacio Cartes, le 27 juillet 2015. (Crédit : ministère des Affaires étrangères)
L’ambassadeur israélien au Paraguay Peleg Levy soumet la charte de réouverture de l’ambassade d’Israël au président Horacio Cartes, le 27 juillet 2015. (Crédit : ministère des Affaires étrangères)

La technologie fournie par l’entreprise israélienne Netafim utilise au mieux chaque goutte d’eau, permettant de meilleurs rendements de culture avec moitié moins d’eau. L’application de la technologie de l’irrigation au goutte-à-goutte est adaptée à tous les types de sols, et est tout-à-fait compatible avec les pratiques agricoles des producteurs paraguayens.

La coopération technique entre les deux nations a été rendue possible dans le cadre du projet « Système d’irrigation familial » mené par l’agronome paraguayen Edgar Figueredo, diplômé de Mashav, l’Agence israélienne pour la coopération et le développement international.

L’installation et la maintenance seront assurées par le représentant local Agroganadera Pirapey. Les fermiers bénéficiaires devraient disséminer leurs nouvelles connaissances, selon l’ambassadeur israélien Peleg Levi.

En mars, le président paraguayen Horacio Cartes avait reçu le prix Shalom du Congrès juif mondial pour ses « contributions à la construction de la coexistence ».

En janvier, Israël avait donné de la nourriture et des kits d’assistance pour aider les Paraguayens déplacés par des inondations massives dans la région, les pires depuis un demi-siècle.

L’ambassade d’Israël à Asunción a rouvert l’année dernière après avoir fermé en 2002 avec 15 autres missions diplomatiques dans le monde entier en raison de contraintes budgétaires. Le Paraguay compte environ 1 000 juifs sur une population de 6,7 millions d’habitants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...