Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Istanbul s’associe à la plainte de Pretoria contre Israël pour génocide devant la CIJ

Pourtant jugé "sans fondement", la Turquie se joint à l'Afrique du Sud, dans son recours déposé à la Cour internationale de justice contre Israël qui affronte le Hamas depuis le 7 octobre

Un manifestant pro-palestinien et anti-Israël arborant une pancarte devant la Cour internationale de justice, à l'arrière, à La Haye, aux Pays-Bas, le 21 février 2024. (Crédit : Peter Dejong/AP)
Un manifestant pro-palestinien et anti-Israël arborant une pancarte devant la Cour internationale de justice, à l'arrière, à La Haye, aux Pays-Bas, le 21 février 2024. (Crédit : Peter Dejong/AP)

Le ministre turc des Affaires étrangères, Hakan Fidan, a déclaré mercredi que la Turquie se joindrait à la plainte pour « génocide » déposée par l’Afrique du Sud contre Israël devant la Cour internationale de justice (CIJ) au mois de janvier.

« Dès que le texte juridique de notre travail sera achevé, nous soumettrons la déclaration d’intervention officielle devant la CIJ dans le but de mettre en œuvre cette décision politique », a déclaré Fidan lors d’une conférence de presse conjointe avec la ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi, à Ankara.

« La Turquie continuera à soutenir le peuple palestinien en toutes circonstances », a-t-il ajouté.

En janvier, la CIJ a ordonné à Israël de s’abstenir de tout acte susceptible de relever de la Convention des Nations unies sur le génocide – émise après l’extermination de 6 millions de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale – et de veiller à ce que ses troupes ne commettent pas d’actes génocidaires contre les Palestiniens, après que l’Afrique du Sud a accusé Israël de « génocide d’État » à Gaza. Pretoria a accusé Jérusalem de commettre un « génocide » dirigé par l’État à Gaza. La CIJ n’a pas conclu qu’Israël commettait un génocide.

En janvier, le président Tayyip Erdogan avait indiqué que la Turquie fournissait des documents pour l’affaire en cours devant la CIJ.

Israël et ses alliés occidentaux ont qualifié cette allégation de « sans fondement ». Une décision finale dans l’affaire de l’Afrique du Sud devant la CIJ à La Haye pourrait prendre des années.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.