Rechercher

Jadeidi-Makr : Une femme poignardée à mort ; son mari arrêté

Aisha Abadi, 55 ans, a été tuée chez elle dans cette ville du nord du pays ; 21 femmes ont été assassinées en Israël cette année et 14 d'entre elles étaient arabes israéliennes

Aisha Abadi (Autorisation)
Aisha Abadi (Autorisation)

Une femme a été mortellement poignardée alors qu’elle se trouvait à son domicile, dimanche soir, dans la ville arabe du nord du pays de Jadeidi-Makr, ont expliqué les responsables israéliens.

La victime âgée de 55 ans – qui s’appelait Aisha Abadi — a été retrouvée, inconsciente, par les secours, a fait savoir le Magen David Adom.

Sa mort a été prononcée sur les lieux du féminicide.

La police a placé en détention l’époux de la victime en lien avec le meurtre.

Dans un communiqué, les forces de l’ordre ont indiqué qu’elles allaient décider si l’homme, âgé de 57 ans, serait présenté devant les juges, lundi, pour une audience de prolongation de détention.

Peu après l’arrivée du corps sans vie de la victime à l’hôpital Galilée de Nahariya, une rixe a éclaté entre les proches d’Abadi, à l’hôpital.

Deux gardiens de la sécurité ont été légèrement blessés alors qu’ils tentaient d’empêcher la foule d’entrer au sein de l’établissement, ont noté les responsables de l’hôpital dans un communiqué.

« C’est une situation insupportable. Il n’est plus possible de garder le silence face à ce type de cas grave de violences, qui survient fréquemment dans divers hôpitaux », a commenté le docteur Masad Barhoum, directeur de l’hôpital Galilée.

Barhoum a salué la coopération entre l’équipe de sécurité de l’établissement et la police, « parce que ce qui s’est passé aurait pu se terminer de manière bien pire ».

Récemment, la police a délégué des agents dans les hôpitaux suite à des épisodes de violence dans la communauté arabe pour empêcher de telles échauffourées.

Un incident qui a suivi une bagarre armée entre deux familles qui est survenue aux abords de l’hôpital Soroka de Beer Sheva, la semaine dernière, et un certain nombre d’affrontements mineurs dans d’autres hôpitaux au cours de la semaine passée.

Ce féminicide survient quelques heures après l’allocation par le gouvernement d’environ 155 millions de shekels qui financeront un plan national de lutte contre les violences faites aux femmes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...