« Je suis juive » : la photo de fiançailles d’Azealia Banks fait polémique
Rechercher

« Je suis juive » : la photo de fiançailles d’Azealia Banks fait polémique

La star du rap a annoncé la nouvelle avec une photo de sa bague qui arbore une ménorah et avec la légende 'MAZEL TOV BITCHES!'

Azealia Banks lors du festival de musique et d'arts Coachella à Indio, en Californie, le 10 avril 2015. (Crédit :  Rich Fury/Invision/AP)
Azealia Banks lors du festival de musique et d'arts Coachella à Indio, en Californie, le 10 avril 2015. (Crédit : Rich Fury/Invision/AP)

JTA — La rappeuse incendiaire Azealia Banks a annoncé ses fiançailles avec l’artiste Ryder Ripps en postant une photo, sur Instagram, d’une bague arborant une menorah, écrivant en légende : « Je suis Juive maintenant. MAZEL TOV BITCHES! »

Certains utilisateurs du réseau social se sont offusqués de cette déclaration, laissant entendre que Banks ne pouvait pas prétendre acquérir une identité juive en épousant un Juif ou que le port de ce symbole du judaïsme était irrespectueux. Banks – connue pour ses affrontements avec des personnalités publiques sur Twitter – a immédiatement riposté.

Un échange s’est terminé avec une déclaration de Banks disant : « Je suis une diva à la saveur juive maintenant ».

Dans un autre échange, Banks a comparé son lien avec le judaïsme à l’identité de genre des personnes transgenres, une analogie qui a été considérée comme transphobe pour certains.

Ce n’est pas la première fois que Banks suscite la controverse. En 2016, lors de l’un de ses fameux coups de gueule sur Twitter, elle avait écrit des insultes raciales à l’encontre de la pop star pakistano-anglaise Zayn Malik. Elle avait, dans la foulée, été désinvitée d’un festival de musique britannique.

Ripps est un directeur artistique et artiste conceptuel qui n’a pas introduit son identité juive dans son personnage public. Son père, Rodney, qui est artiste lui aussi, avait eu l’occasion de présenter ses œuvres au Musée juif de New York City sur des « thématiques juives ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...