Jérusalem: Jet de pierre sur les fidèles d’une synagogue réformée lors des fêtes
Rechercher

Jérusalem: Jet de pierre sur les fidèles d’une synagogue réformée lors des fêtes

La congrégation de Kol HaNeshama a déposé plainte auprès de la police après que l'objet a atterri dans la cour après les fêtes de Simha Torah

Vue du bâtiment de la synagogue Kol Haneshama à Jérusalem, 8 juillet 2013. (Yonatan Sindel/Flash90)
Vue du bâtiment de la synagogue Kol Haneshama à Jérusalem, 8 juillet 2013. (Yonatan Sindel/Flash90)

Une communauté réformée de Jérusalem a porté plainte auprès de la police après qu’un gros bloc de pierre a été jeté sur des fidèles lors de la célébration de la fête de Simha Torah lundi soir.

Aucun blessé n’a été signalé lors de cet incident qui s’est produit à la synagogue de Kehilat Kol HaNeshama, dans le sud de la capitale.

« Au milieu des célébrations de Simha Torah dans la cour de la communauté Kol HaNeshama, une grosse pierre a été jetée sur les fidèles », a écrit la communauté sur sa page Facebook mardi. « Les dirigeants de la communauté ont porté plainte à la police. »

Le rabbin Gilad Kariv, président du Mouvement israélien pour le judaïsme progressiste, a déclaré dans un communiqué que ce genre d’attaque n’était pas rare.

« Les synagogues réformées en Israël connaissent souvent des actes de vandalisme et de violence », a-t-il dit. « Nous attendons des dirigeants publics qu’ils comprennent qu’il est de leur responsabilité de promouvoir la tolérance et le respect mutuel. Le jet d’une pierre ne gâchera pas notre grande joie devant les dizaines de milliers d’Israéliens qui ont fait la fête ensemble. »

Sarah Bernstein, qui préside le conseil d’administration de Kol HaNeshama, a déclaré que l’attaque ne dissuadera pas la communauté de poursuivre ses activités.

« Toute tentative destinée à porter atteinte à la dignité et à la santé humaines est contraire aux nobles valeurs de la Torah et d’Israël », a-t-elle dit. « Nous continuerons les activités riches et étendues de la communauté malgré le malheureux incident. »

Il y a des tensions entre les juifs orthodoxes et les mouvements réformés sur la manière dont les différentes branches pratiquent leur judaïsme. Les divisions sont devenues houleuses sur des questions clés telles que le mariage, le divorce et la conversion au judaïsme – qui, en Israël, sont contrôlés par l’Etat et le Rabbinat orthodoxe – ainsi que les droits de prière au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...