Israël en guerre - Jour 149

Rechercher

Joe Biden s’adresse à la famille d’Avigaïl Idan, libérée avec le 3e groupe d’otages

Cette fillette israélo-américaine retenue otage 51 jours a "enduré l'impensable" ayant vu ses parents assassinés sous ses yeux ; le grand-père d’Avigaïl félicite et remercie le président

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Avigaïl Idan, 4 ans, libérée des geôles du Hamas après 51 jours de captivité à Gaza après avoir été prise en otage le 7 octobre. Ses deux parents ont été assassinés par les terroristes le 26 novembre 2023. (Autorisation)
Avigaïl Idan, 4 ans, libérée des geôles du Hamas après 51 jours de captivité à Gaza après avoir été prise en otage le 7 octobre. Ses deux parents ont été assassinés par les terroristes le 26 novembre 2023. (Autorisation)

Le président américain Joe Biden s’est entretenu au téléphone avec des membres de la famille d’Avigaïl Idan, une Israélo-Américaine de 4 ans, suite à sa libération des geôles du Hamas après 51 jours de captivité, indique un haut responsable de l’administration Biden.

Avigaïl a été libérée en même temps que 13 autres Israéliens et trois ressortissants thaïlandais dimanche, plus de 50 jours après que des terroristes du Hamas ont massacré ses parents alors qu’ils sévissaient dans le kibboutz Kfar Aza le 7 octobre.

Avigaïl a vu sa mère Smadar tuée devant elle, puis s’est alors précipitée vers son père Roee qui l’a protégée de son corps, avant d’être abattu par les terroristes. Elle a ensuite couru jusqu’à la maison de ses voisins, où elle a été prise en otage avec les personnes qui se trouvaient à l’intérieur.

« L’histoire d’Avigaïl était à bien des égards un microcosme de l’horreur que le Hamas a déclenchée le 7 octobre », a déclaré le responsable de l’administration aux journalistes.

Avigaïl Idan, à gauche, ici avec son père Roee et son frère Michael, a été capturée par des terroristes du Hamas au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Biden a évoqué son sort lors de presque tous les appels téléphoniques qu’il a eus avec ses homologues israéliens, qataris et égyptiens, a déclaré le haut fonctionnaire de l’administration.

Les responsables américains sont restés en contact avec la famille d’Avigaïl tout au long des 51 jours de captivité de la fillette, a ajouté le fonctionnaire.

Les frère et sœur d’Avigaïl, Michael, 9 ans, et Amalya, 6 ans, étaient avec elle lorsque leur mère a été tuée ; les deux enfants se sont cachés dans un placard pendant 14 heures, parlant à un intervenant du service de secours du Magen David Adom jusqu’à ce qu’ils soient sauvés.

« Nous sommes ravis qu’Avigaïl soit maintenant à la maison et de retour dans les bras aimants de sa famille élargie. Elle recevra les soins et l’attention dont elle a besoin par l’intermédiaire des Israéliens et nous sommes également prêts à fournir tout le soutien approprié », a ajouté le haut fonctionnaire.

Des gens passant devant une photo d’Avigaïl Idan, 4 ans, une otage détenue par le Hamas pendant 51 jours qui a été libérée, projetée sur un bâtiment à Tel Aviv, le 26 novembre 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP Photo)

S’adressant à la presse après le retour d’Avigaïl en Israël, son grand-père Carmel a remercié Biden pour son soutien et son aide.

« Nous l’aimons beaucoup pour toute l’aide qu’il nous apporte, qu’il apporte à Israël. Continuez. Continuez. Nous ne vous admirons pas. Nous vous aimons », a-t-il déclaré.

Plus tôt, Joe Biden avait salué le retour de la fillette de 4 ans en Israël lors d’une conférence de presse tenue à Nantucket, dans le Massachusetts, en déclarant que son épouse, lui-même et « de nombreux Américains priaient » pour qu’Avigaïl s’en sorte saine et sauve.

L’accord conclu entre Israël et le Hamas, qui a été négocié par le Qatar, stipule que cinquante femmes et enfants pris en otage par le Hamas, lors du massacre du 7 octobre, seront libérés pendant cette pause dans les combats de quatre jours en échange de la remise en liberté de 150 prisonniers palestiniens incarcérés dans les prisons israéliennes – femmes et mineures – pour atteinte à la sécurité en Israël.

Le président Joe Biden s’adressant aux journalistes au sujet des otages libérés par le Hamas lors d’une troisième série de libérations dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu de quatre jours entre Israël et le Hamas, à Nantucket, dans le Massachusetts, le 26 novembre 2023. (Crédit : Stephanie Scarbrough/AP Photo)

Elle a été libérée le troisième jour du cessez-le-feu, en même temps que 13 autres Israéliens et trois ressortissants thaïlandais.

« Ce qu’elle a enduré est impensable », a déclaré Joe Biden, soulignant qu’il avait personnellement insisté pour qu’elle soit libérée lors d’un récent appel avec l’émir du Qatar.

Avigaïl, qui a fêté ses 4 ans alors qu’elle était retenue par le Hamas, faisait partie des plus jeunes otages pris par les terroristes gazaouis qui ont mis à sac les communautés israéliennes le mois dernier, tuant 1 200 personnes et prenant en otage quelque 240 autres, dont des enfants en bas âge et des personnes âgées.

Biden a confirmé qu’en plus d’avoir réussi à faire libérer Avigaïl, il travaillait à la libération des autres otages, dont huit citoyens américains et un détenteur de la carte verte américaine.

Un convoi de camions transportant du carburant et de l’aide roule dans le quartier Zeitoun de la ville de Gaza, au deuxième jour d’une trêve temporaire entre Israël et le Hamas, le 25 novembre 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Biden a déclaré à la presse qu’il « espérait » que la trêve initiale de quatre jours serait prolongée afin que d’autres otages puissent être libérés. Israël a accepté de prolonger la trêve de quatre jours d’une journée supplémentaire pour chaque dizaine d’otages israéliens libérés.

La trêve est également censée donner aux habitants de Gaza une chance de se remettre et de recevoir une aide humanitaire après des semaines d’intenses frappes israéliennes.

Biden s’est entretenu avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu dimanche en fin de journée, et les deux hommes ont discuté de la nécessité de profiter de la trêve en cours pour « faire affluer » l’aide humanitaire dans l’enclave, a indiqué la Maison Blanche.

Environ 200 camions d’aide humanitaire sont entrés à Gaza depuis le début de la trêve vendredi. Israël a accepté d’autoriser l’entrée d’au moins 200 camions d’aide chaque jour du cessez-le-feu de quatre jours, en plus du carburant, tout en veillant à ce que l’aide atteigne le nord de la bande de Gaza, qui a été la partie la plus ravagée par les combats.

Des portraits d’otages israéliens détenus à Gaza depuis l’attaque du 7 octobre par le Hamas, à Tel Aviv, le 21 novembre 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

« Les enfants innocents de Gaza souffrent également beaucoup à cause de cette guerre que le Hamas a déclenchée », a déclaré Biden à Nantucket.

Plus de 15 000 personnes seraient mortes, selon le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

« Cet accord est structuré de manière à pouvoir être prolongé et à continuer à s’appuyer sur ces résultats. C’est mon objectif, c’est notre objectif de maintenir cette trêve au-delà de demain de manière à ce que nous puissions voir un plus grand nombre d’otages sortir et faire entrer de plus importantes quantités d’aides humanitaires en direction de ceux qui en ont besoin dans la bande de Gaza », a déclaré Biden.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a annoncé dans un communiqué dimanche soir qu’il cherchait lui aussi à prolonger la trêve au-delà de la période initiale de quatre jours afin d’obtenir la libération d’autres prisonniers palestiniens incarcérés pour atteinte à la sécurité en Israël.

Il semble que ce soit la première fois que le Hamas exprime officiellement son désir de prolonger la trêve au-delà de lundi.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.