Knesset: des amendes pour les Israéliens tentant de visiter les pays « rouges »
Rechercher

Knesset: des amendes pour les Israéliens tentant de visiter les pays « rouges »

Les citoyens qui tenteraient de se rendre dans plusieurs États "rouges" devront payer une amende de 5 000 shekels

Le personnel de vol est vu dans le hall d'arrivée de l'aéroport international Ben Gurion, le 30 juin 2021. (Crédit: Avshalom Sassoni/Flash90)
Le personnel de vol est vu dans le hall d'arrivée de l'aéroport international Ben Gurion, le 30 juin 2021. (Crédit: Avshalom Sassoni/Flash90)

Une commission de la Knesset a approuvé dimanche des amendes pour les Israéliens qui se rendent ou tentent de se rendre dans des pays où les voyages sont interdits pour des raisons de santé.

Le ministère de la Santé a mis à jour vendredi la liste des pays présentant des taux extrêmes d’infection au virus COVID-19, vers lesquels il est interdit aux Israéliens de se rendre par avion, à moins qu’une commission gouvernementale n’approuve leur demande.

Les pays qui sont interdits aux Israéliens sont les suivants : Ouzbékistan, Argentine, Biélorussie, Brésil, Afrique du Sud, Inde, Mexique et Russie.

Les Israéliens qui entrent dans le pays après avoir visité l’un de ces pays seront passibles d’une amende de 5 000 shekels et devront également entrer en quarantaine.

Le mois dernier, le ministère de la Santé a introduit une réglementation exigeant que tous les Israéliens quittant le pays signent un formulaire déclarant qu’ils ne se rendront pas dans les pays figurant sur la liste « rouge ».

Le nouveau règlement approuvé par la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice de la Knesset entrera en vigueur à minuit, dans la nuit de dimanche à lundi.

La Commission Constitution, Droit et Justice de la Knesset approuve le règlement COVID-19 qui prévoit des amendes pour les Israéliens qui se rendent dans des pays interdits pour des raisons de santé, le 9 juillet 2021 (Crédit: Noam Moskowitz/ bureau du porte-parole de la Knesset)

Elle sera valable jusqu’au 25 juillet, tout comme d’autres nouvelles restrictions sur les voyages que le ministère de la Santé a publiées vendredi.

En vertu de ces règles, tous les voyageurs, y compris ceux qui ont été vaccinés et se sont rétablis du COVID-19, devront entrer en isolation pendant un maximum de 24 heures ou jusqu’à ce que les résultats de leurs tests s’avèrent négatifs à leur arrivée dans le pays, à partir du 16 juillet.

Et ceux qui reviennent de 16 pays considérés comme ayant des taux d’infection élevés devront s’auto-isoler complètement pendant 14 jours, ou 10 jours avec deux tests négatifs, selon les directives actualisées du ministère.

Les pays considérés comme présentant des taux d’infection élevés depuis vendredi sont les suivants : Émirats arabes unis, Seychelles, Équateur, Éthiopie, Bolivie, Guatemala, Honduras, Zimbabwe, Zambie, Namibie, Paraguay, Chili, Colombie, Costa Rica, Kirghizstan et Tunisie.

Les nouvelles restrictions sont susceptibles d’être étendues davantage si les cas continuent d’augmenter.

Le ministère de la santé a déclaré dimanche que 261 nouveaux cas avaient été détectés la veille, avec 0,6 % de tests positifs, un taux similaire à celui de ces derniers jours, mais légèrement supérieur au taux de positivité du mois dernier, qui était proche de zéro certains jours.

On dénombrait à cette date 4 130 cas actifs et 44 cas graves. Le nombre de décès s’élève à 6 436 après que cinq décès ont été confirmés ces derniers jours, faisant suite à presque deux semaines sans décès.

Le ministère a déclaré que 5 728 526 Israéliens ont reçu au moins une dose de vaccin et que 5 190 709 ont été entièrement vaccinés.

Les responsables de la santé ont établi un lien entre le récent pic d’infections en Israël et les voyageurs qui ont ramené de l’étranger de nouvelles variantes du virus et qui n’ont pas été correctement mis en quarantaine après leur arrivée.

La résurgence du coronavirus en Israël a été largement attribuée à la propagation du variant Delta, qui a été détecté pour la première fois en Inde et qui serait deux fois plus contagieux que la souche COVID originale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...