La Bibliothèque nationale et Facebook invitent à se taguer sur de vieux clichés
Rechercher

La Bibliothèque nationale et Facebook invitent à se taguer sur de vieux clichés

Plus de 1 000 photos d'écoliers prisées entres les années 50 et 90 de la Pritzker Family Collection nécessitent plus de détails pour reconstituer la "mémoire collective nationale"

Deux écolières de CP nommées Michal dans une école de Tel Aviv le  31 août 1978 (Crédit : Photographes : Danny Gottfried, Dan Hadani Collection, Pritzker Family National Photography Collection, National Library)
Deux écolières de CP nommées Michal dans une école de Tel Aviv le 31 août 1978 (Crédit : Photographes : Danny Gottfried, Dan Hadani Collection, Pritzker Family National Photography Collection, National Library)

Facebook Israël et la Bibliothèque nationale d’Israël se sont associés dans un nouveau projet : ils vont mettre en ligne, sur le réseau social, plus d’un millier de photos d’écoliers israéliens prises entres les années 1950 et 1990, pour que les internautes puissent s’y identifier et raconter l’histoire derrière ces photos.

Les clichés historiques seront disponibles dès lundi sur la page Facebook de la Bibliothèque nationale, a indiqué le réseau social dans un communiqué lundi.

La Collection des Photographies rares de la Bibliothèque nationale compte des millions de photos et on ne dispose que de peu d’informations au sujet de la plupart d’entre elles. Par exemple, les seuls détails disponibles sont le lieu et la date de la prise de vue : « Photographié à Tel Aviv, 1974 ».

Ce projet vise à diffuser les photos à grande échelle par le biais de Facebook, afin que ceux qui reconnaissent les personnes présentes dans les photos puissent raconter leur histoire et fournir des informations.

Rona et Shalhevet, deux écolières à Tel Aviv en septembre1981 (Crédit : Dan Hadani Collection, Pritzker Family National Photography Collection, National Library)

Cette initiative permettra de garder les noms dans les archives de la Bibliothèque nationale pour les générations à venir, ainsi que les trésors culturels de la nation, indique le communiqué.

La famille Pritzker Family National Photography Collection à la Bibliothèque nationale compte près de 2,5 millions de photos d’Israël, avant et après la création de l’Etat en 1948.

Cette collection, qui couvre une période de 150 ans, est la plus grande collection de photos d’Israël dans le monde. La Dan Hadani Collection, par exemple, qui fait partie de cette archive, compte plus d’un million de photos de chaque moment important de l’histoire d’Israël.

Dan Hadani et son équipe de photojournalistes ont capturé des évènements politiques, des guerres et des évènements culturels pendant des décennies. Ces photographes ont également accompagné de jeunes étudiants lors de leurs rentrées scolaires, étaient présents aux remises de diplômes de fin d’année, et d’autres les ont accompagnés toute l’année durant.

Une école de Yerucham en 1972. (Crédit : Dan Hadani Collection, Pritzker Family National Photography Collection, National Library)

« Les trésors qui sont préservés à la Bibliothèque nationale sont importants pour chacun et chacune d’entre nous, et ces enfants adorables, qui ont été photographiés dans les années 60, 70, 80, 90, ce sont nous – des Israéliens qui vivent aujourd’hui », a déclaré Yaron Deutscher, chef du département numérique de la Bibliothèque nationale. Grâce à la collaboration avec Facebook, « nous pourrons atteindre tous les Israéliens et les inclure dans notre mémoire collective nationale ».

« Notre capacité, dans le monde numérique d’aujourd’hui, à ressusciter des morceaux d’Histoire, à raconter l’histoire d’un pays à travers la lentille d’un appareil photo, est un immense privilège », a déclaré Adi Soffer Teeni, directrice de Facebook Israël.

« La collection de photos de la Bibliothèque nationale raconte l’histoire d’Israël à chaque étape et nous relie aux personnes qui y étaient. J’espère que ce projet nous permettra d’identifier les personnes et d’apprendre l’histoire derrière chacun de ces clichés spéciaux et uniques. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...