La Bulgarie condamne le vandalisme d’un cimetière juif à Sofia
Rechercher

La Bulgarie condamne le vandalisme d’un cimetière juif à Sofia

L’adjoint au maire a fait part de son "profond regret" quant à ces actes de vandalisme, précisant qu’ils se sont produits à la veille du nouvel an juif

Un cimetière vandalisé en Bulgarie, en septembre 2017. Illustration. (Crédit : Shalom Bulgaria Organization via Facebook)
Un cimetière vandalisé en Bulgarie, en septembre 2017. Illustration. (Crédit : Shalom Bulgaria Organization via Facebook)

Le ministère des Affaires étrangères bulgare condamne le vandalisme des tombes d’un cimetière juif à Sofia, sa capitale.

L’acte de vandalisme a été commis la semaine dernière, dans la section juive au cimetière central de Sofia.

C’est la Shalom Organization of the Jews of Bulgari qui l’a initialement médiatisé, en publiant des photos des dégâts sur Facebook.

Les photos montrent des pierres tombales renversées, et une pierre brisée en trois.

Todor Chobanov, adjoint au maire de Sofia et responsable des cimetières, a déclaré au président de la Shalom Organization, le docteur Alek Oskar, que tout sera mis en œuvre pour découvrir les auteurs de ces actes, ainsi que leurs motivations, selon le groupe.

L’adjoint au maire a également fait part de son « profond regret » quant à ces actes de vandalisme, soulignant qu’ils se sont produits à la veille des fêtes du nouvel an juif.

Загрижени членове на софийската еврейска общност се свързаха притеснени с нас, след като по-рано днес са се натъкнали на…

Posted by Организация на евреите в България "Шалом" on Thursday, 14 September 2017

« La société bulgare est un exemple de tolérance, de bonne volonté et de respect entre les différentes ethnies, religions et cultures. De telles actions sont en contradiction totale avec le choix moral de la société bulgare, qui, au fil des siècles, a prouvé qu’elle défendait les valeurs de l’humanisme, de la tolérance, et de l’état de droit », a déclaré le ministère des Affaires étrangères, selon le Sofia Globe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...