La coalition prépare une loi autorisant l’adoption par des couples homosexuels
Rechercher

La coalition prépare une loi autorisant l’adoption par des couples homosexuels

Le projet de loi sera finalisé en juillet, selon Hadashot, mais devrait rencontrer l'opposition des partis religieux au sein de la coalition

Un bébé. Illustration. (Crédit : Chen Leopold/Flash90)
Un bébé. Illustration. (Crédit : Chen Leopold/Flash90)

Un nouveau projet de loi soumis par la coalition propose d’autoriser les couples homosexuels à adopter des enfants en Israël, a annoncé la chaîne Hadashot TV mercredi, après un scandale l’an dernier, quand le ministère des Affaires sociales a annoncé son opposition à cette démarche, puis est revenu sur cette opposition.

La chaîne Hadashot a indiqué qu’un texte a été rédigé pour ce projet, qui doit ensuite être approuvé par Haim Katz, ministre des Affaires sociales, et Ayelet Shked, ministre de la Justice. Le projet de loi supprime la clause actuelle, qui impose que les parents adoptant soient un homme et une femme.

Le projet de loi devrait être finalisé en juillet, et ne sera soumis à la Knesset qu’à la prochaine session parlementaire, a précisé le reportage. La configuration actuelle de la coalition rend difficile l’adoption de loi en faveur des droits de la communauté LGBT. Les partis religieux, qui, traditionnellement, s’opposent à ce type de projets de loi, détiennent une importante partie du pouvoir au sein de la coalition.

Mercredi, les députés de la Knesset ont à peine réussi à obtenir l’approbation initiale pour un projet, auquel s’est opposée la coalition, qui interdit la discrimination sur la base de l’orientation sexuelle ou du genre identitaire. Trente-sept députés ont voté en faveur de la motion, et 36 contre.

Des milliers de personnes manifestent pour le droit des couples LGBT à adopter des enfants lors d’un rassemblement à Tel Aviv, le 20 juillet 2017 (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)

Le projet de loi sur l’adoption stipule que les parents adoptant doivent être âgés de plus de 25 ans et moins de 56 ans, avoir un casier judiciaire vierge et ne pas avoir de troubles liés à une addiction.

Les parents biologiques qui souhaitent faire adopter leurs enfants pourront, pour la première fois, être autorisés à définir leur préférence concernant le secteur auquel les parents adoptant apparaissent. Cette préférence ne sera pas contraignante et sera évaluée par de équipes professionnelles.

Le ministre des Affaires sociales a annoncé l’an dernier qu’il s’opposerait à l’adoption par des couples homosexuels en Israël, parce que cela « alourdirait le fardeau » des enfants.

Mais après une tempête de protestations, et après que des milliers d’Israéliens sont descendus dans les rues de Tel Aviv pour crier à la discrimination, le ministère est revenu sur sa décision moins d’un moins plus tard et a indiqué que c’était à la Knesset de prendre la décision finale sur la question, à travers une loi.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...