La communauté juive vénézuélienne dénonce une couverture antisémite
Rechercher

La communauté juive vénézuélienne dénonce une couverture antisémite

Le magazine a illustré la supposée implication « israélite » dans un change de devise illégal par un billet en forme d’étoile de David

La couverture du magazine vénézuélien Las Verdades de Miguel du 12 Août, 2016 avec une imagerie antisémite (Crédit : ADL)
La couverture du magazine vénézuélien Las Verdades de Miguel du 12 Août, 2016 avec une imagerie antisémite (Crédit : ADL)

Une organisation juive vénézuélienne a critiqué la couverture d’un hebdomadaire vénézuélien qui accusait les « rabbins » et les « Israélites » d’être responsables d’un réseau de conversion illégale de devises au sein d’une agence gouvernementale.

La Confédération des associations juives du Venezuela, ou CAIV, a envoyé une lettre au rédacteur en chef de Las Verdades de Miguel (« Les Vérités de Miguel ») pour condamner le magazine, qui a mis en couverture la caricature d’un juif orthodoxe parlant avec un téléphone portable avec une étoile de David faite avec un billet en dollar sur le côté, a annoncé Radio Jai.

Le titre sur la couverture du magazine, publié le 12 août, s’intitule : « Change en Israël : Les rabbins de la CADIVI ». La CADIVI est la Commission d’administration des changes du Venezuela, autorité à laquelle des milliards en espèces pourraient avoir été escroqués dans le cadre d’un réseau de corruption.

« Selon notre obligation de lutter contre toute expression de l’antisémite, nous signalons que la couverture est une réplique des brochures et de pamphlets antisémites », a indiqué le CAIV dans sa lettre.

« L’utilisation du terme ‘Israélite’ se référant à la judéité présumée des personnes et des entreprises est tout simplement diffamatoire et antisémite », poursuit la lettre. « L’utilisation abusive des termes associés avec le peuple juif comme les ‘rabbins’,  »Israélite’ ‘et ‘Israël’ est dangereux et historiquement tragique et pervers. Ils révèlent un préjugé antisémite que nous devrions remarquer et dénoncer sans hésitation car ils peuvent mettre en danger l’intégrité physique des membres de notre communauté ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...