Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

La deuxième succursale du Café Otef ouvre à Tel Aviv

Le commerce, qui crée des emplois pour les personnes déplacées, vend des chocolats Dvir, la ligne de confiseries créée par Dvir Karp, un habitant de Réïm tué le 7 octobre

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Reut Karp, l'ex-femme et partenaire du chocolatier Dvir Karp, tué le 7 octobre, dont les chocolats seront vendus au Café Otef-Reïm. Le café a ouvert ses portes le 25 juin 2024. (Crédit : Sivan Pereg)
Reut Karp, l'ex-femme et partenaire du chocolatier Dvir Karp, tué le 7 octobre, dont les chocolats seront vendus au Café Otef-Reïm. Le café a ouvert ses portes le 25 juin 2024. (Crédit : Sivan Pereg)

Une deuxième succursale Cafe Otef, créés comme source de revenus, d’emplois et de soutien pour les déplacés des communautés du sud, a ouvert cette semaine dans le quartier de Florentin à Tel Aviv.

Otef fait référence à Otef Aza, la région de l’enveloppe de Gaza qui a été brutalement attaquée par les terroristes du Hamas. Il est prévu que sept des communautés les plus durement touchées aient chacune leur propre café, géré par les habitants de ces communautés, où ils pourront se réunir, travailler et se sentir soutenus par les résidents locaux qui passeront se restaurer.

Le dernier Cafe Otef-Réïm porte le nom d’un kibboutz du sud touché par l’attaque du Hamas. La plupart des membres du kibboutz vivent à Florentin depuis l’attaque du Hamas le 7 octobre.

Cette succursale Réïm comprend une boutique de chocolats Dvir, la ligne de confiseries créée par Dvir Karp. Il était un membre du kibboutz Reïm et a été tué, avec sa compagne, Stav Kimchi, devant leurs enfants, à leur domicile, le 7 octobre dernier.

Sept des 450 membres de Réïm ont été tués le 7 octobre, dont Karp et Kimchi.

Reut Karp, l’ex-femme de Dvir Karp et la mère de leurs trois enfants, est également une résidente de Réïm qui était absente le week-end du 7 octobre. Elle est propriétaire de la succursale.

Dvir Karp était connu comme le « chocolatier » de la région de l’enveloppe de Gaza et était copropriétaire d’un café avec Reut Karp et Uri Steiner. Le magasin était situé à côté du kibboutz Magen et se spécialisait dans les chocolats de Karp depuis 1996.

Le nouveau café comprendra un comptoir qui vendra des pralines et des chocolats basés sur les recettes originales de Dvir Karp.

Le chocolatier Dvir Karp a été tué dans sa maison du kibboutz Reïm le 7 octobre 2023. (Autorisation)

« Nous voulons créer un lieu de rencontre pour notre communauté qui nous rappellera notre maison et les êtres chers que nous avons perdus », a déclaré Reut Karp. « Nos vies ne seront plus jamais les mêmes, mais ce qui nous renforce et nous aide à surmonter chaque jour, c’est notre communauté et les souvenirs qui restent. Le café fera écho à la mémoire de Dvir, qui aimait et réussissait à rendre les gens heureux grâce à son excellent chocolat, et redonnera un peu de goût sucré à la vie, même à nos enfants qui ont connu le pire. »

Le café, qui dispose d’une salle de spectacle à l’étage inférieur pour accueillir des spectacles, est situé dans des bâtiments abritant des résidents du kibboutz Réïm.

Comme la première succursale de Cafe Otef, le nouveau café sera géré et animé par des résidents évacués.

Le Café Otef-Réïm, la dernière succursale de la chaîne de cafés gérés par des membres évacués des communautés des kibboutzim du sud, a ouvert ses portes dans le quartier Florentin de Tel Aviv le 25 juin 2024. (Crédit : Sivan Pereg)

Le menu du Café Otef-Réïm est similaire à celui de la première succursale, un café situé dans le complexe de Sarona et géré par des membres de la communauté de Netiv HaAsara, avec une carte de cafés et de sandwichs créée par la cheffe Ruti Russo. Le café dispose également d’une boutique de cadeaux qui vend des articles fabriqués dans la région du sud, tels que des céramiques, des confitures, du vin, des fromages du kibboutz Beeri, des tee-shirts et d’autres articles.

Les deux succursales de Cafe Otef ont reçu des fonds de la Banque Hapoalim, de HSBC, du site web Foody et des entreprises Checkpoint, Plasson et Tempo.

Reut Karp souhaite à terme ouvrir une chocolaterie dans le sud, mais pour l’instant, elle veut transmettre les saveurs et l’atmosphère de Réïm aux autres membres du kibboutz et à ses clients.

« Venez participer à ce grand événement, qui symbolise la renaissance de toutes les communautés d’Otef et du kibboutz Reïm en particulier », a déclaré Reut Karp, qui est née et a grandi à Réïm, avant d’élever ses propres enfants dans le kibboutz.

Cafe Otef-Réïm, 54 rue Wolfson, à Tel Aviv, est ouvert de 7h30 à 19h30 du dimanche au jeudi, de 7h30 à 16h le vendredi, et de 9h à 19h30 le samedi.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.