Rechercher

La faction Noam accepte de rejoindre HaTzionout HaDatit

C'est le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu qui est personnellement intervenu en faveur de l'union de ce parti d'extrême droite anti-gay et de la formation de Smotrich

Le député Avi Maoz s'exprime en séance plénière de la Knesset, le 15 décembre 2021. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)
Le député Avi Maoz s'exprime en séance plénière de la Knesset, le 15 décembre 2021. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)

La faction d’extrême-droite Noam se présentera sur une liste conjointe, qui réunit déjà HaTzionout HaDatit et Otzma Yehudit, lors des prochaines élections, a-t-il été annoncé mercredi.

Noam — dont le programme central est farouchement et ouvertement anti-LGBT – avait menacé de se présenter en indépendant et aura laissé traîner les négociations jusqu’à cet après-midi, faisant son annonce quelques minutes seulement avant que HaTzionout HaDatit, la formation extrémiste de Bezalel Smotrich, ne présente sa liste à la Knesset à la Commission centrale électorale.

Quelques heures auparavant, le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu avait rencontré le guide spirituel de Noam, le rabbin Zvi Tau, pour tenter de le convaincre de rejoindre la liste du parti HaTzionout HaDatit – comme il l’avait déjà fait auparavant – pour éviter de gaspiller des votes de droite si la formation devait ne pas franchir le seuil électoral.

« Après une longue réunion avec les rabbins du parti, il a été décidé de répondre favorablement à la requête du Premier ministre Benjamin Netanyahu qui nous demandait de rejoindre l’union de HaTzionout HaDatit en prenant la 11e place », a commenté devant les journalistes Avi Maoz, député du parti.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...