La famille Dreyfus récupère un tableau spolié par les nazis
Rechercher

La famille Dreyfus récupère un tableau spolié par les nazis

Les ‘Trois danseuses en buste’ d’Edgar Degas avait été volé à Maurice Dreyfus en 1940

Audrey Azoulay, ministre de la Culture, et Viviane Dreyfus héritière du table 'Trois danseuses en buste' (Crédit : © MCC / Thibaut Chapotot)
Audrey Azoulay, ministre de la Culture, et Viviane Dreyfus héritière du table 'Trois danseuses en buste' (Crédit : © MCC / Thibaut Chapotot)

L’Etat français est actuellement à la recherche des ayants-droits de 27 œuvres spoliées pendant la Seconde Guerre mondiale à des familles juives de France, rapporte France Info.

A l’occasion de ces recherches, diligentées par l’organisation Généalogistes de France, l’Hexagone a permis à la famille Dreyfus de récupérer un tableau d’Edgar Degas, intitulé ‘Trois danseuses en buste’.

Ce tableau, représentant trois femmes dessinées au fusain et à l’estampe, avait été volé à Maurice Dreyfus, au début de la guerre en 1940.

Cette oeuvre avait été retrouvée onze années plus tard à l’ambassade d’Allemagne à Paris.

Aujourd’hui, c’est à Viviane Dreyfus, la fille de Maurice Dreyfus, qu’a été remise l’oeuvre après 76 ans. La famille Dreyfus n’était pas au courant de l’existence de l’œuvre et c’est avec « joie » qu’elle a pu récupérer ce qui lui revenait de droit.

Selon Viviane Dreyfus, il s’agit « d’une forme de réparation, une autre façon de faire son deuil ».

C’est la première oeuvre qui retrouve sa famille initiale. L’organisation des Généalogistes de France a indiqué, qu’après autant d’années, il était souvent difficile de mener de telles enquêtes.

Dans le cas du tableau d’Edger Degas, les ayants-droits sont les enfants de l’ancien propriétaire du tableau, mais dans biens d’autres cas les ayants-droits peuvent être des parents éloignés ou vivant à l’étranger.

La ministre de la Culture, Audrey Azoulay, souligne la difficulté de retrouver les propriétaires des 27 œuvres. « On intervient un peu tard. Il aurait été plus simple de le faire juste après la guerre », confesse-t-elle.

Du côté de la famille Dreyfus, le tableau des ‘Trois danseuses en buste’ sera reproduit en quatre exemplaires pour chacune des héritières.

L’original sera vendu aux enchères.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...