La famille Shaul bloque les visiteurs des prisonniers du Hamas
Rechercher

La famille Shaul bloque les visiteurs des prisonniers du Hamas

Les parents du soldat disparu ont mis en place un blocus devant la prison et demandent à la cour de supprimer ces droits de visite

Zehava Shaul, mère du soldat israélien tombé au combat Oron Shaul, avec son avocat devant la Cour suprême de Jérusalem, le 10 juillet 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Zehava Shaul, mère du soldat israélien tombé au combat Oron Shaul, avec son avocat devant la Cour suprême de Jérusalem, le 10 juillet 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les parents du soldat israélien Oron Shaul, tué pendant l’opération Bordure protectrice de 2014 à Gaza et dont le corps est entre les mains du Hamas, ont bloqué l’entrée de la prison Nafha, dans le sud du pays, pour empêcher les proches des prisonniers du Hamas de les voir lundi, après avoir échoué à faire révoquer d’autres droits des détenus, a annoncé le site d’informations Ynet.

En plus de la protestation, la famille Shaul a porté lundi une pétition devant la Haute cour de justice pour supprimer les droits de visite aux prisonniers du Hamas.

« Tout comme nous avons été privés de notre droit humanitaire à savoir ce qu’il arrive à notre fils qui est détenu par le Hamas, nous devrions aussi ne pas permettre aux familles des terroristes de profiter de privilèges et de conditions qui vont au-delà de ce qui est requis par la convention de Genève », a déclaré dimanche la famille dans un communiqué.

Dans le cadre des régulations du service des prisons d’Israël, les familles des prisonniers sécuritaires en Israël ont le droit de visiter leurs proches emprisonnés une semaine sur deux.

Le frère du soldat israélien décédé Oron Shaul organise une manifestation devant la résidence du premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 30 juin 2016. Les panneaux disent "Rendez Oron". (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le frère du soldat israélien décédé Oron Shaul organise une manifestation devant la résidence du premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 30 juin 2016. Les panneaux disent « Rendez Oron ». (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Devant la prison, le père de Shaul, Herzl, a critiqué le gouvernement pour son échec à agir, a annoncé Ynet.

« Le gouvernement a eu deux ans de calme, et nous avons eu des promesses. Mais rien n’a été fait », a déclaré Herzl Shaul, faisait référence au calme relatif sur la frontière de Gaza après la guerre de 2014.

Suite à l’accord de rapprochement signé le mois dernier entre Israël et la Turquie, la famille Shaul a organisé une manifestation pour empêcher l’entrée d’aide humanitaire turque dans la bande de Gaza.

Plus récemment, elle a également tenté d’obtenir de la Haute cour qu’elle interdise aux prisonniers du Hamas de regarder dimanche soir la finale de l’Euro de football 2016 entre la France et le Portugal.

La cour a rejeté la demande, déclarant qu’il n’y avait « pas d’obstacle juridique à ce que les prisonniers sécuritaires regardent la finale du championnat européen sur la Deuxième chaîne, qui est une chaîne publique, et les plaignants ne nous ont présenté aucune base factuelle ou juridique pour empêcher une groupe de prisonniers, ou quiconque, de regarder le match. »

En plus du match de football, la pétition demandait la fin des améliorations récemment annoncées des conditions d’emprisonnement pour les détenus sécuritaires.

Le père d’Hisham al-Sayed, un Israélien qui serait vivant et détenu par le Hamas dans la bande de Gaza, a pour sa part demandé aux autres familles de mettre fin à leur campagne de pression sur le gouvernement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...