La FDA approuve KAHR Medical pour mener des essais cliniques contre le cancer
Rechercher

La FDA approuve KAHR Medical pour mener des essais cliniques contre le cancer

Le médicament développé à Jérusalem cible simultanément des cellules cancéreuses, affaiblit leurs défenses et active une réponse locale et efficace

Photo d'illustration d'une femme atteinte d'un cancer recevant un traitement par chimiothérapie. (Crédit : via Shutterstock)
Photo d'illustration d'une femme atteinte d'un cancer recevant un traitement par chimiothérapie. (Crédit : via Shutterstock)

KAHR Medical, une entreprise bio-pharmaceutique israélienne, a reçu l’approbation de la FDA, l’agence américaine du médicament, pour lancer des essais cliniques de son médicament d’immunothérapie pour lutter contre le cancer.

Le médicament, appelé DSP-107, est basé sur une substance qui cible simultanément des cellules cancéreuses, affaiblit leurs défenses et active une réponse locale et efficace. C’est possible car le médicament réalise une double action, en utilisant des Protéines à double signal (DSP). Concrètement, une protéine humaine marque la cellule cancéreuse, tandis que la deuxième protéine humaine active des cellules immunitaires et inhibe la puissance des cellules cancéreuses.

Avec l’approbation de la FDA, l’entreprise prévoit maintenant d’initier une Phase I/II d’essai clinique pour évaluer la sécurité du médicament, observer comment l’organisme absorbe le médicament (la pharmacocinétique) et les interactions entre le médicament, l’organisme et la maladie (la pharmacodynamique).

L’essai testera le DSP-107 comme un traitement seul sur des patients avec des tumeurs solides avancées. Il y aura aussi un essai en combinaison avec un autre médicament d’immunothérapie, appelé Tecentriq (ou atezolizumab) et développé par l’entreprise santé internationale suisse Roche, a annoncé Kahr dans un communiqué la semaine dernière. L’entreprise est entrée en partenariat avec Roche l’année dernière pour essayer des médicaments conjointement.

L’étude sera menée dans de multiples centres aux Etats-Unis, précisait le communiqué.

« Recevoir l’approbation de la FDA pour faire passer notre programme d’immunologie oncologique de pointe en phase d’essai marque une étape importante pour KAHR. Nous devenons une entreprise qui mène des essais cliniques », s’est félicité Yaron Pereg, le PDG de KAHR médical dans le communiqué.

Jusqu’à présent, la start-up a levé 18 millions de dollars d’investisseurs, notamment les fonds d’investissement suédois Invest AB, Oriella Limited, Hadasit Bio-Holdings, l’investisseur privé américain Pavilion Capital, Mirae Asset Venture Investment, et les investisseurs asiatiques Korean Investment Partners et DSC Investments.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...