La France, par la voix de son ambassadrice, condamne le triple-meurtre à Halamish
Rechercher

La France, par la voix de son ambassadrice, condamne le triple-meurtre à Halamish

Si pour l'instant, ni le président de la République, ni le ministre des Affaires étrangères n'ont condamné le triple assassinat, Hélène Le Gal a déclaré être "horrifiée" par l'attaque

Hélène Le Gal, ambassadrice de France en Israël, à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 12 décembre 2016. (Crédit : Isaac Harari/Flash90)
Hélène Le Gal, ambassadrice de France en Israël, à la résidence présidentielle, à Jérusalem, le 12 décembre 2016. (Crédit : Isaac Harari/Flash90)

Suite à l’assassinat, vendredi soir de trois Israéliens tués lors d’une attaque au couteau dans l’implantation israélienne de Halamish en Cisjordanie, par un terroriste infiltré à leur domicile, plusieurs pays ont fait part de leur condamnations officielles et ont lancé des appels au calme.

L’Union européenne et les Nations unies ont condamné l’acte de « terreur » à Halamish, et appelé à prévenir d’autres actes de violences.

« Horrifiée par l’assassinat d’une famille. Condamnation totale. Consternée par les violences. Importance statu quo, » a écrit la diplomate française en poste à Tel Aviv, Hélène Le Gal, alors que ni son ministère de tutelle, ni l’Elysée n’ont pour l’instant condamné l’attentat.

Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU a également condamné ce triple-assassinat par l’intermédiaire de son porte-parole, et demandé une enquête approfondie sur la mort des 3 Palestiniens dans des affrontements avec la police.

La France, la Suède et l’Egypte ont demandé samedi une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies sur les violences à Jérusalem, ont indiqué des diplomates.

Cette réunion prévue lundi doit permettre de « parler urgemment de la façon dont les appels à la désescalade peuvent être soutenus », a indiqué l’ambassadeur suédois à l’ONU Carl Skau.

L’Union européenne a « encouragé Israël et la Jordanie à travailler ensemble pour trouver des solutions pour maintenir la sécurité pour tous » dans la Vieille Ville de Jérusalem, à la suite des violents affrontements des derniers jours, stipule un communiqué diffusé samedi soir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...