Rechercher

La Hongrie démantèle un réseau de blanchiment dirigé par un Israélien

La plupart des délits ont été commis en ligne, notamment via des propositions d'investissements dans les cryptomonnaies ; 5 suspects dont un Israélien de 48 ans ont été arrêtés

Une représentation visuelle du bitcoin, dans la boutique " Bitcoin Change " à Tel Aviv, le 6 février 2018. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Une représentation visuelle du bitcoin, dans la boutique " Bitcoin Change " à Tel Aviv, le 6 février 2018. (Crédit : Jack Guez/AFP)

La police hongroise a annoncé lundi avoir démantelé un réseau international de blanchiment d’argent basé en Hongrie et dirigé par un Israélien, qui a commis des escroqueries en ligne dans des dizaines de pays.

Environ 44 millions d’euros ont été transférés par 94 sociétés escroquées par le gang, a déclaré à Budapest un porte-parole de la police, Peter Farkas.

Le chef de l’équipe était un Israélien de 48 ans vivant en Hongrie. Il est l’un des cinq suspects arrêtés le 9 mai durant des opérations de police coordonnées à travers le pays.

La plupart des délits ont été commis sur internet, notamment via des propositions d’investissements juteux dans les cryptomonnaies, a expliqué M. Farkas lors d’une conférence de presse où étaient présentés des objets saisis par les enquêteurs: téléphones, ordinateurs portables, 250 cartes SIM…

Des voitures et des bijoux ont également été découverts.

« Des investissements juteux étaient promis à des personnes qui transféraient ensuite l’argent, sur plus de 400 comptes bancaires frauduleux » au total, a décrit le porte-parole.

L’argent était ensuite « rapidement retransféré », le plus souvent vers des pays situés à l’est de la Hongrie, a ajouté M. Farkas, sans préciser les pays concernés.

Pour le moment, la police a retrouvé 1,8 million d’euros sur les 44 millions détournés par la bande, a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...