Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

La licorne de la cyber-sécurité Wiz envisage une expansion majeure et une OPA

La start-up américano-israélienne de cyber-sécurité veut recruter 400 employés supplémentaires en 2024, y compris en Israël, et vise un ARR d'un milliard de dollars

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Les bureaux de Wiz à Tel Aviv. (Autorisation)
Les bureaux de Wiz à Tel Aviv. (Autorisation)

La licorne américano-israélienne de sécurité cloud Wiz a annoncé lundi un plan d’embauche, car la start-up cherche à augmenter ses revenus et envisage une introduction en bourse.

Wiz a déclaré qu’elle prévoyait d’embaucher 400 employés supplémentaires au cours de l’année à venir et de renforcer ses effectifs en Israël, aux États-Unis, en Europe et dans la région Asie-Pacifique. Basée à New York, la start-up de logiciels fondée par des Israéliens emploie aujourd’hui 900 personnes, dont au moins 150 travaillent en Israël.

Considérée comme l’une des start-ups de logiciels à la croissance la plus rapide, Wiz a annoncé avoir atteint 350 millions de dollars de revenus annuels récurrents (ARR) en 2023 en moins de quatre ans et s’être fixé comme objectif d’atteindre le milliard de dollars.

« Nous sommes impatients d’atteindre au cours de l’année à venir notre objectif d’un milliard de dollars alors que nous nous dirigeons vers une introduction en bourse », a indiqué le PDG de Wix, Assaf Rappaport.

Wiz a été co-fondée au début de l’année 2020 – juste un an après Orca – par Assaf Rappaport, Yinon Costica, Ami Luttwak et Roy Reznik, la même équipe qui a fondé la société Adallom (vendue à Microsoft pour 320 millions de dollars en 2015) et dirigé le groupe de sécurité cloud de Microsoft Azure.

La start-up américano-israélienne de cyber-sécurité a été évaluée à un montant astronomique de dix milliards de dollars après avoir levé 300 millions de dollars lors de son dernier tour de table privé en février 2023.

Dans le cadre de son plan de croissance, Wiz a engagé Dali Rajic au poste de président et directeur des opérations (COO) afin d’aider la start-up à se préparer à une introduction en bourse. Rajic, un vétéran de l’industrie, a récemment occupé le poste de COO et de président de la société de cyber-espace Zscaler, cotée au Nasdaq.

La société n’a pas précisé le montant qu’elle espérait lever ni sur quel marché elle ferait son entrée en bourse.

La société a été créée au moment où la pandémie de COVID-19 commençait à gagner du terrain dans le monde entier. Des entreprises entières et leurs employés ont été dans l’obligation de travailler exclusivement en ligne, provoquant une énorme vague de migration vers le cloud.

À ce jour, la société de logiciels a levé 900 millions de dollars auprès d’investisseurs tels que Sequoia Capital, Insight Partners, Blackstone et Salesforce. Elle bénéficie également du soutien d’investisseurs privés et d’entrepreneurs tels que Bernard Arnault et Howard Schultz, fondateur de Starbucks. Slack, Mars, BMW, Avery Dennison, Priceline, Cushman & Wakefield, DocuSign, Plaid et Agoda figurent parmi ses clients.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.