La loi pour la reconnaissance des diplômes des dentistes enfin adoptée
Rechercher

La loi pour la reconnaissance des diplômes des dentistes enfin adoptée

Les dentistes ayant une expérience de plus de cinq ans pourront exercer en Israël sans passer de nouveaux examens

Un vote à la Knesset (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
Un vote à la Knesset (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Le projet de loi exemptant les dentistes de l’examen de certification théorique en Israël en se fondant sur leur expérience en Israël a été voté, hier, en deuxième et troisième lecture à la Knesset.

Le loi a été adoptée à l’unanimité des votes, rapporte l’association Qualita.

Selon cette nouvelle loi, les dentistes ayant pratiqué plus de cinq années seront exemptés de tous les examens d’équivalence et n’auront pas à réaliser un stage.

Qualita explique que cette loi a été votée in extremis au regard des intempéries qui secouent Israël et plus particulièrement Jérusalem.

Depuis plusieurs mois, de très nombreuses associations francophones se sont investies dans le combat de la reconnaissances des diplômes des dentistes francophones.

MAZAL TOV, cette fois c'est définitif !La Knesset a voté à l'unanimité en deuxième et troisième lecture la loi…

Posted by Qualita on Monday, 25 January 2016

David Tibi a mené une lutte sans relâche. « Avec Qualita, nous n’avons pas relâché la pression, nous continuons à nous battre d’arrache-pied pour la reconnaissance des autres diplômes. Je tiens à remercier toutes les associations qui ont œuvré pour ce magnifique résultat. »

Ce dernier explique que le ministère de la Santé a un mois, à compter d’hier, pour mettre cette nouvelle loi en application.

Qualita a tenu à remercier le ministre de la santé, Yaakov Litzmann et le ministre de l’Alyah et de l’Intégration, Zeev Elkin ainsi que les députés israéliens qui n’ont eu de cesse d’encourager l’adoption de cette loi, Avraham Naguosa, Oded Forer, Elie Elalouf et Nurit Koren et le député français Meyer Habib.

« Après des années de travail depuis mon élection mi-2013, c’est une immense victoire, qui offre à présent toute visibilité aux dentistes français qui envisageaient de s’installer en Israël prochainement, » avait déclaré Meyer Habib sur sa page Facebook au regard de l’avancement du projet de loi et de son acceptation en première lecture.

« Les nombreux rendez-vous de travail et entretiens que j’ai eus avec le Premier ministre depuis deux ans ainsi qu’avec le ministre l’Alyah Zeev Elkin et plus récemment avec le ministre de la Santé Yaacov Litzmann ont eu un impact déterminant notamment pour supprimer les examens et réduire au minimum le nombre d’années d’expérience exigées, » conclut le député UDI.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...