La police a arrêté un adolescent soupçonné d’avoir voté pour le compte d’un ami
Rechercher

La police a arrêté un adolescent soupçonné d’avoir voté pour le compte d’un ami

La mère du suspect dit que son fils était coincé à la maison et qu'il a donné sa carte d'identité à un ami, qui a ensuite été arrêté en tentant de l'utiliser dans un bureau de vote

A titre d'illustration : Un homme vote dans un bureau de vote à Jérusalem lors des élections à la Knesset, le 17 septembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)
A titre d'illustration : Un homme vote dans un bureau de vote à Jérusalem lors des élections à la Knesset, le 17 septembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

La police a arrêté mercredi soir un jeune homme mineur, soupçonné d’avoir présenté la carte d’identité d’un autre jeune pour voter en son nom lors des élections à la Knesset au début de cette semaine.

L’adolescent qui a tenté d’utiliser la carte dans un bureau de vote de Jérusalem mardi a été démasqué sur place et arrêté, ce qui a conduit à une enquête sur cet incident, a déclaré la police israélienne dans un communiqué.

« La police a arrêté dans la nuit le suspect de 19 ans qui a remis sa carte d’identité pour être utilisée lors des élections à la Knesset », a déclaré la police.

Alors que les forces de l’ordre entraient dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem pour arrêter le détenteur de la carte, ils ont été bombardés de divers objets par des manifestants qui ont tenté d’empêcher l’arrestation, selon le site de Kikar Hashabbat.

Plusieurs manifestants ont été arrêtés pour interrogatoire, tous des étudiants de la même yeshiva. Certains ont été soupçonnés d’avoir pu contribuer à la fraude électorale, selon le site Web, qui dessert la communauté ultra-orthodoxe.

La mère du suspect a dit que son fils avait demandé à quelqu’un d’autre de voter en son nom parce qu’il était seul à la maison et gardait son frère de 12 ans, alors qu’elle était à un mariage hors de la ville.

La mère a indiqué qu’elle cherchait un avocat pour défendre son fils, a rapporté Kikar.

« La police israélienne a ouvert une enquête le jour du scrutin à la suite de l’arrestation d’un jeune de 17 ans qui, pendant les élections, serait arrivé à un bureau de vote dans le centre de Jérusalem avec l’intention de voter et s’est identifié en utilisant une carte d’identité qui ne lui appartenait pas », a déclaré la police dans un communiqué.

« Après une enquête rapide, le propriétaire de la carte d’identité a été retrouvé et des policiers se sont présentés chez lui dans la nuit », est-il précisé. « Il a été arrêté et emmené pour interrogatoire. »

La police a indiqué que l’enquête est en cours.

Avant le vote du 17 septembre, le député Avigdor Liberman, qui dirige le parti laïc Yisrael Beytenu, a accusé les communautés ultra-orthodoxes de fraude électorale, en déclarant « dans [le quartier ultra-orthodoxe de Jérusalem] Mea Shearim il y a 120 % de participation électorale.

« Les gens ressuscitent pour aller voter », a dit M. Liberman, répétant une rumeur rapportée de longue date concernant une tactique de fraude électorale dans les communautés ultra-orthodoxes, sans fournir de preuves spécifiques.

Plusieurs autres perturbations ont été signalées au cours du scrutin de mardi, a déclaré Orly Adas, directrice de la commission centrale électorale à l’époque, dont beaucoup étaient liées à des vidéos illicites dans des bureaux de vote.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...