Rechercher

La police secourt une victime d’enlèvement après une course-poursuite dans le sud

L'homme de 22 ans, originaire de Jérusalem-Est, avait été ligoté et portait des traces de coups ; cinq personnes, qui voulaient demander une rançon, ont été arrêtées

Les agents de police sur les lieux d'une course-poursuite avec des kidnappeurs dans le sud d'Israël, le 12 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)
Les agents de police sur les lieux d'une course-poursuite avec des kidnappeurs dans le sud d'Israël, le 12 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)

La police est parvenue à secourir la victime d’un enlèvement et à arrêter cinq suspects impliqués dans le crime à l’issue d’une course-poursuite dans le sud du pays, lundi.

La victime, âgée de 22 ans et originaire de Jérusalem-Est, a été retrouvée ligotée après avoir été kidnappée et rouée de coups. Les auteurs de l’enlèvement auraient voulu obtenir une rançon de sa famille, a fait savoir la police lors d’une enquête initiale.

La police avait lancé des recherches après avoir eu l’information de l’enlèvement, dimanche soir. Elle s’était d’abord concentrée autour d’Eilat, parvenant finalement à localiser le véhicule incriminé dans le kidnapping aux abords de la ville bédouine d’Abu Talul, dans le désert du Neguev.

La police a alors mis en place des barrages routiers pour arrêter la voiture, ainsi qu’une autre qui lui avait été signalée. Une opération qui a entraîné une course-poursuite sur les routes poussiéreuses situées à proximité de villages bédouins non-reconnus.

Les forces de l’ordre ont finalement arrêté les deux véhicules, notamment un qui avait fait un tonneau sur le bord de la route, et à libérer l’homme. Deux agents ont été légèrement blessés lors de la collision entre leur voiture et celle des kidnappeurs présumés.

« Dès que nous avons eu l’information sur le kidnapping, nous avons lancé une enquête étendue dans la région d’Eilat », a commenté Moshe Karadi, commandant-adjoint du département de la police de la région d’Eilat. Karadi a noté que ses hommes avaient fait en sorte de pouvoir localiser et secourir la victime dans les meilleurs délais et que « les investigations sont en train de progresser ».

Au début du mois, un résident d’Afula, âgé de 16 ans, avait été libéré par les forces spéciales de la police vingt-quatre heures après son enlèvement par des criminels qui réclamaient une rançon.

L’adolescent, qui aurait fait partie d’un gang, avait été kidnappé par les membres d’un groupe rival et il était retenu contre son gré dans la ville arabe de Jaljulia. Les forces spéciales de l’unité anti-terroriste Yamam avaient lancé un raid dans le bâtiment où il était enfermé et il avait été libéré. Huit suspects avaient été arrêtés sur les lieux.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.