Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

La présidente de la région Ile-de-France suspend les financements à Sciences Po

La décision prise par Valérie Pécresse dans le cadre de la mobilisation anti-Israël, sera maintenue "tant que la sérénité et la sécurité ne seront pas rétablies", a-t-elle assuré

Valérie Pecresse au siège du parti conservateur Les Républicains après avoir été élue candidate du parti à la présidentielle, à Paris, le 4 décembre 2021. (Crédit : Rafael Yaghobzadeh/AP)
Valérie Pecresse au siège du parti conservateur Les Républicains après avoir été élue candidate du parti à la présidentielle, à Paris, le 4 décembre 2021. (Crédit : Rafael Yaghobzadeh/AP)

La région Ile-de-France « suspend » ses financements à destination de Sciences Po, théâtre d’une mobilisation anti-Israël sous tension, « tant que la sérénité et la sécurité ne seront pas rétablies », a annoncé lundi Valérie Pécresse, présidente du parti Les Républicains (LR).

« Une minorité de radicalisés appelant à la haine antisémite, et instrumentalisés par LFI [La France Insoumise] et ses alliés islamo-gauchistes, ne peuvent pas dicter leur loi à l’ensemble de la communauté éducative », accuse la présidente de droite sur X. Vendredi, une journée de blocage et de mobilisation, émaillée de tensions, s’est tenue à Sciences Po Paris, en présence de plusieurs députés du mouvement de gauche radicale LFI, largement accusé de flirter avec l’antisémitisme.

Le soutien régional à la prestigieuse école comprend un million d’euros « prévu pour 2024 dans le cadre du CPER [contrat de plan État-région] », a précisé à l’AFP l’entourage de Pécresse.

D’autres « crédits de fonctionnement », destinés notamment à la mobilité internationale, prévus « pour le printemps et la rentrée » sont suspendus, a ajouté la même source.

Les députés du parti de gauche La France Insoumise (LFI) Eric Coquerel (centre-gauche) et Jérôme Legavre (centre-droit) regardant les manifestants anti-Israël organiser un sit-in devant les policiers anti-émeutes français près de l’entrée d’un bâtiment de l’Institut d’études politiques (Sciences Po Paris) occupé par des étudiants, à Paris, le 26 avril 2024. (Crédit : Julien de ROSA/AFP)

En réponse à une mobilisation d’étudiants anti-Israël faisant écho aux contestations agitant de prestigieux campus américains, la direction provisoire de Sciences Po Paris s’est engagée vendredi soir à organiser un débat interne, qui portera sur les liens qu’entretient l’établissement avec Israël, et à suspendre des procédures disciplinaires lancées contre des manifestants.

Cette « suspension » de procédures disciplinaires ne concerne pas l’enquête ouverte en mars après une accusation d’antisémitisme, a souligné dimanche la ministre de l’Enseignement supérieur Sylvie Retailleau.

Lundi, les forces de l’ordre ont pénétré dans la Sorbonne pour évacuer des activistes anti-Israël qui avaient installé des tentes à l’intérieur de ces bâtiments universitaires.

Le Premier ministre Gabriel Attal a « demandé que la Sorbonne soit évacuée rapidement », comme « il l’avait demandé pour Sciences Po vendredi », a fait savoir son entourage.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.