Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

La quasi-totalité des sénateurs démocrates US soutiennent la solution à 2 États

Brian Schatz a présenté cette mesure sous la forme d'un amendement à un projet de loi visant à fournir une aide à la sécurité nationale à l'Ukraine, à Israël et à Taïwan

Le côté du Capitole qui abrite le sénat à Washington à l'aube, le 22 décembre 2022. (Crédit :AP/J. Scott Applewhite)
Le côté du Capitole qui abrite le sénat à Washington à l'aube, le 22 décembre 2022. (Crédit :AP/J. Scott Applewhite)

Une écrasante majorité des collègues démocrates du président américain Joe Biden au Sénat soutiennent une déclaration réaffirmant le soutien des États-Unis à une solution à deux États pour le conflit israélo-palestinien.

Quarante-neuf des 51 membres du groupe démocrate du Sénat sont favorables à un amendement en faveur d’une solution négociée au conflit qui aboutirait à la coexistence d’un État israélien et d’un État palestinien, assurant la survie d’Israël en tant qu’État juif sûr et démocratique et répondant aux « aspirations légitimes » des Palestiniens à un État qui leur soit propre.

Le sénateur Brian Schatz a présenté cette mesure sous la forme d’un amendement à un projet de loi visant à fournir une aide à la sécurité nationale à l’Ukraine, à Israël et à Taïwan.

« Ce qui déterminera l’avenir d’Israël et de la Palestine, c’est l’existence ou non d’un espoir. Et la solution à deux États doit être cet espoir », a déclaré Schatz lors d’une conférence de presse.

Le lieutenant-gouverneur de Pennsylvanie, John Fetterman, qui se présente à l’investiture démocrate pour le Sénat américain pour la Pennsylvanie, salue ses partisans lors d’une étape de campagne, le 10 mai 2022, à Greensburg, en Pennsylvanie. (Crédit: AP Photo/ Keith Srakocic)

Les deux seuls sénateurs démocrates à ne pas avoir signé l’amendement sont John Fetterman et Joe Manchin.

Fetterman soutient depuis longtemps une solution à deux États, mais il estimait que la mesure devait inclure un libellé stipulant la destruction du Hamas comme condition préalable à la paix, selon un assistant.

Le bureau de Manchin n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.