La reine des Belges en visite à la caserne Dossin, le « Drancy belge »
Rechercher

La reine des Belges en visite à la caserne Dossin, le « Drancy belge »

Mathilde, l'épouse du roi Philippe de Belgique, s'est rendue dans ce camp qui a rassemblé 25 274 juifs et 352 Roms avant leur déportation

Mathilde, reine des Belges à Paris en 2016 (Crédit: capture d'écran Paris Match)
Mathilde, reine des Belges à Paris en 2016 (Crédit: capture d'écran Paris Match)

C’est une première pour la reine de Belgique. Mathilde d’Udekem d’Acoz, épouse du roi Philippe, s’est rendu au camp de transit de la caserne Dossin de Malines où elle s’est entretenue avec Simon Gronowski, un survivant de la Shoah.

« En 1943 alors qu’il avait 11 ans, celui-ci avait pu s’échapper du convoi XX, grâce à une action de résistance, » explique Paris Match.

« Elle m’a posé des questions vraiment formidables, très humaines aussi. Elle a vraiment réagi comme une mère quand elle a entendu ce que j’avais vécu, » a-t-il expliqué enthousiaste.

Le roi Albert II a inauguré en 1995 le Musée juif de la déportation au cœur de la caserne Dossin de Malines en Belgique. Caserne militaire transformée en camp de transit, à l’image du camp de Drancy en France, ce lieu attire depuis une foule de touristes venant rendre hommage et s’instruire du sort des Juifs et des Tziganes qui transitèrent par ce lieu avant d’être convoyés vers les camps de la mort.

25 274 juifs et 352 Roms ont été déportés par les Nazis depuis la caserne Dossin vers Auschwitz-Birkenau entre juillet 1942 et septembre 1944, en 28 transports consécutifs, détaille Paris Match, citant une communication officielle du Palais belge.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...