Rechercher

La Syrie condamne les plans israéliens visant à doubler la population du Golan

Au lendemain de l'annonce par le Premier ministre d'une initiative de développement de la région, Damas accuse Israël de "violations graves et méthodologiques"

Cette vue aérienne de Katzrin, une ville israélienne sur le plateau du Golan, le 26 décembre 2021. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)
Cette vue aérienne de Katzrin, une ville israélienne sur le plateau du Golan, le 26 décembre 2021. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

La Syrie a déclaré lundi que les plans israéliens visant à doubler le nombre de personnes vivant sur le plateau du Golan sont « dangereux et sans précédent » et ne font que perpétuer son contrôle sur le territoire annexé.

Le Premier ministre Naftali Bennett a annoncé dimanche un plan d’un milliard de shekels destiné à doubler le nombre d’Israéliens vivant dans la région qu’Israël a conquis à la Syrie il y a plus de cinq décennies.

Seuls les États-Unis reconnaissent la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, que le reste de la communauté internationale considère comme faisant partie de la Syrie.

« La Syrie condamne fermement l’escalade dangereuse et sans précédent des forces d’occupation israéliennes sur les hauteurs du Golan syrien occupé, ainsi que leur persistance dans les politiques de colonisation et les violations graves et méthodologiques qui s’élèvent au niveau des crimes de guerre », indique un communiqué du ministère syrien des affaires étrangères.

Le communiqué indique que le gouvernement syrien reste attaché aux Syriens vivant sur le plateau du Golan « qui sont fermes dans leur résistance à l’occupation israélienne et leur rejet de la décision d’annexer le Golan ».

Le renforcement du contrôle israélien sur le territoire pourrait compliquer toute tentative future de conclure un accord de paix avec la Syrie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...