La vendetta saisit une ville bédouine, forçant le transfert d’écoliers
Rechercher

La vendetta saisit une ville bédouine, forçant le transfert d’écoliers

Une semaine après une bagarre mortelle entre clans rivaux à Kuseife, la crainte de représailles augmente

Des centaines d’élèves de la ville bédouine de Kuseife ont dû être transférés dans une autre école alors qu’une vendetta entre familles rivales fait reigner la peur dans la localité du Néguev, a rapporté dimanche la radio israélienne.

La décision de transférer les écoliers à été prise suite à une rixe mortelle dans laquelle trois personnes ont été tuées et plus d’une dizaine d’autres ont été blessées dans ce qui a commencé comme une attaque à la voiture bélier.

Des témoins ont rappelé que l’effusion de sang a commencé lorsqu’une automobile a commencé à accélérer dans Kuseife et que les occupants du véhicule ont tiré en l’air. Après que les habitants se soient rassemblés dans la rue pour voir ce qui se passait, un autre véhicule est arrivé sur les lieux et a foncé dans la foule.

Selon la radio publique, des hommes de la famille attaquée le mois dernier complotent une revanche – trois meurtres comme châtiment pour les trois personnes tuées dans la mêlée de la semaine dernière.

Les enseignants de la ville de 15 000 âmes à l’est de Beer Sheva ont exprimé la crainte d’eventiels tirs et émeutes à l’école dans des attaques de représailles. Le personnel a peur de se rendre dans la ville, a rapporté la radio israélienne, et la seule solution est de séparer les élèves des familles rivales dans le but de prévenir de nouvelles effusions de sang.

La police a arrêté un suspect qui pourrait être lié aux meurtres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...