Rechercher

L’Académie de la langue hébraïque choisit tirloul comme mot de 2021

Après des milliers de votes en ligne, le mot, qui signifie "folie", l'a emporté sur "vaccin", "mutation" et "rappel"

Des clowns divertissent une fillette qui attend dans la salle de contrôle après s'être fait injecter une dose du vaccin Soberana-02 contre le COVID-19 à La Havane, Cuba, le 24 août 2021. (Crédit :AP Photo/Ramon Espinosa)
Des clowns divertissent une fillette qui attend dans la salle de contrôle après s'être fait injecter une dose du vaccin Soberana-02 contre le COVID-19 à La Havane, Cuba, le 24 août 2021. (Crédit :AP Photo/Ramon Espinosa)

L’Académie de la langue hébraïque a annoncé jeudi que le mot de l’année 2021 était tirloul, que l’on peut traduire en français par « folie ».

Cette annonce a été effectuée à l’occasion de la Journée de la langue hébraïque, célébrée jeudi.

Plus de 9 000 participants ont voté pour les neuf finalistes, et « folie » a été le grand gagnant avec 32 % des voix, suivi de hissoun, « vaccin », avec 17 %, tachnit, ou « mutation », avec 12 % et da’haf, ou « rappel (de vaccin) », avec 10 %.

L’Académie a suggéré que, dans l’argot d’autrefois, le mot tralala était utilisé comme surnom pour désigner quelqu’un qui était facilement distrait ou induit en erreur. Il y a environ quarante ans, l’Académie a indiqué que l’adjectif metourlal avait évolué pour désigner en argot quelqu’un de fou, parallèlement au verbe letarlel, qui signifie ennuyer, harceler ou irriter.

En juin, la pop star israélienne Noa Kirel a sorti un tube intitulé « Trilili Tralala ».

Selon l’académie, le mot tirloul n’est pas étymologiquement lié au terme commun sur internet « troller », qui désigne le fait de chercher à susciter des disputes en ligne par des commentaires incendiaires sur les réseaux sociaux.

Le souhait de l’académie pour 2022 ? « Qu’aucun mot lié à la COVID ne figure dans la liste des finalistes du mot de l’année. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...