L’acte de « vandalisme hitlérien » à l’école est une réplique de « The Office »
Rechercher

L’acte de « vandalisme hitlérien » à l’école est une réplique de « The Office »

Les policiers du nord de la Californie déclarent que le tag dans l'école primaire n’est pas un crime de haine, juste une référence à la série

La photo de la mairie d'Alameda, Californie (Crédit : Wikimedia Commons / CC BY-SA 3.0)
La photo de la mairie d'Alameda, Californie (Crédit : Wikimedia Commons / CC BY-SA 3.0)

La police a déclaré que le graffiti faisant référence à Adolf Hitler retrouvé dans une école dans le nord de la Californie n’est pas un crime de haine mais une référence à une série télévisée américaine.

Le graffiti a été découvert samedi à l’Edison Elementary School à Alameda, qui a connu plusieurs incidents antisémites ce trimestre, a signalé l’East Bay Times mercredi. Il a été dessiné avec un marqueur et nettoyé rapidement, selon l’article.

Il rappelait un certain dialogue de la série populaire « The Office ».

« C’était une réplique dite par la star de la série à l’un de ses employés dans l’épisode 25 de la saison 6 », a expliqué l’officier de police d’Alameda Hoshmand Durani à l’East Bay Times par courrier électronique.

« On peut facilement le trouver sur YouTube. Notre affaire est classée et il n’y a plus d’enquête de la police ».

La réplique en question était apparemment : « Si j’avais un pistolet avec deux balles et si j’étais dans une pièce avec Hitler, ben-Laden et Toby, je tirerais sur Toby deux fois », déclare le personnage Michael Scott lors de cet épisode.

L’incident survient après que les phrases racistes ont été taguées à cinq endroits différents dans l’école en novembre.

Dans le même district, un élève juif d’Alameda High a reçu une série de textos antisémites d’un camarade de classe. Pendant ce temps, récemment, dans un lycée voisin, les étudiants auraient formé une croix gammée pendant une danse et ont fait un salut nazi.

L’école Edison a organisé une réunion le 31 mai avec Jacqueline Regev, la directrice de l’éducation de la Ligue anti-diffamation (ADL), qui a parlé de la promotion de la tolérance.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...