L’ADL demande des explications à Rashida Tlaib pour une photo controversée
Rechercher

L’ADL demande des explications à Rashida Tlaib pour une photo controversée

L'association de veille contre le racisme critique l'élue palestino-américaine pour avoir posé avec un partisan du Hamas et du Hezbollah, qui assimile nazisme et sionisme

La représentante démocrate du Michigan  Rashida Tlaib en compagnie de l'activiste pro-Hezbollah du groupe "droit au retour"  Abbas Hamideh, le samedi 12 janvier 2019 (Capture d'écran : Twitter)
La représentante démocrate du Michigan Rashida Tlaib en compagnie de l'activiste pro-Hezbollah du groupe "droit au retour" Abbas Hamideh, le samedi 12 janvier 2019 (Capture d'écran : Twitter)

WASHINGTON (JTA) — L’Anti-defamation league (ADL) demande à l’élue démocrate du Michigan, Rashida Tlaib, de s’expliquer pour la photo où elle pose avec un homme qui a comparé les sionistes aux nazis et soutenu des terroristes.

« Il y a quelques jours, lors d’un événement, @RashidaTlaib a été prise en photo avec Abbas Hamideh, un homme qui a salué les groupes terroristes du Hamas et du Hezbollah et assimilé les sionistes aux nazis, » a indiqué jeudi le président de l’ADL, Jonathan Greenblatt, sur Twitter.

« Nous demandons [à l’élue] de clarifier sa présence et de dénoncer l’antisémitisme, » ajoute-t-il.

Depuis des années, Hamideh, installé à Cleveland, s’adonne à des activités anti-Israël, fait l’éloge d’organisations terroristes comme la milice libanaise du Hezbollah et compare régulièrement les sionistes aux nazis.

Le 12 janvier, il a posté sur Twitter une photo de lui aux côtés de Tlaib, dans laquelle il tient un tableau de l’élue palestino-américaine, qui vient de faire son entrée au Congrès, vêtue d’un habit traditionnel palestinien devant le Capitole.

« J’ai eu l’honneur de me trouver à la cérémonie d’investiture de la membre du Congrès @RashidaTlaib à Detroit et au dîner privé qui a suivi en compagnie de sa famille toute entière, de ses amis et de militants de tout le pays », a tweeté Abbas Hamideh.

Plusieurs médias conservateurs ont rapporté le tweet. En guise de réaction, Tlaib ne s’est fendue que d’un tweet dédaigneux qui ne parlait pas de la photo en question.

« Les médias de droite me ciblent encore plutôt que de s’intéresser au shutdown gouvernemental irresponsable du président, » a déclaré Tlaib, l’une des deux représentantes démocrates de la Chambre des représentants à avoir soutenu le mouvement de boycott d’Israël. « Oui, je suis musulmane et palestinienne. Remettez-vous-en. »

Hamideh n’a fait preuve d’aucun remords jeudi sur Twitter. « Je sais ce que j’ai dit, c’est pour ça que je les ai écrits ici, mais merci de les avoir rendus viraux, » a-t-il dit à l’ADL et d’autres critiques de ses tweets.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...